• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Paul Villach Paul Villach 14 novembre 2007 16:39

Je vous réponds volontiers, mais pour attirer votre attention sur vos arguments fallacieux qui s’ajoutent à ceux que j’ai déjà pointés dans une réplique plus haut.

1- "J’ai l’impression, écrivez-vous, que vous reprochez aux autres ce que l’on vous reproche. Votre message laisse a penser qu’il faudrait interdire cette publicité".

Je ne vois vraiment pas où vous avez lu ça. J’ai même écrit dans un commentaire supra que je suis pour la liberté d’expression et donc de la publicité. Je ne partage pas du tout le désir qu’ont certains de l’interdire. Pourquoi ? Parce que toute information est peu ou prou de la publicité plus ou moins adroite. Interdire la publicité revient à interdire la liberté d’expression. Mais cette liberté implique en retour la liberté de critique de la publicité.

2- « (votre facon d’écrire reste tout de même relativement agressive) », poursuivez-vous.

Il est singulier de reprocher à celui qui risposte son agressivité pour mieux passer sous silence celle de l’attaquant qui l’a suscitée ! Le mot partial d’ agressivité, du reste, laisse entendre que les arguments opposés seraient excessifs. À vous de le prouver !

Mais enfin, ne croyez-vous pas que l’apologie de l’érotisme de primate et du hooliganisme ne représente pas une agression de l’ordre civilisé ? Qu’il se pavane, je ne vois rien à redire sauf à devoir affronter la critique !

3- « qu’en ressort t-il ? Bien, pas grand chose. Aucun veritable echange d’idees », déplorez-vous.

Curieuse façon de reprocher à l’auteur d’un article l’absence d’un véritable échange. Ce qui reste ? Mais ce sont les arguments que j’ai avancés et qui n’ont pu être réfutés !

C’est aujourd’hui le drame d’Internet que de faire croire que l’auteur d’un article et celui d’un commentaire sont obligatoirement sur le même pied. Un article, figurez-vous - sauf exception - est le fruit d’une réflexion approfondie.

L’expérience montre que le commentaire d’un lecteur est souvent celui d’un réflexe après une vague lecture en diagonale. Il n’est que de voir l’ineptie de certaines remarques ou l’ignorance de leurs auteurs, sans parler de la manière dont certains osent écrire, leurs incorrections, leur orthographe.

Mais, à la différence des journaux anciens où les courriers des lecteurs étaient impitoyablemen filtrés, un article sur un site comme AGORAVOX peut recevoir dans les secondes qui suivent sa parution, les injures d’individus qui l’ont mal lu ou qui prétendent avoir la science infuse, avec cette ingénuité parfois de l’inculture.

Mais, n’en doutez-pas ! ça m’amuse ! J’accepte ces règles du jeu, quitte à retourner à l’envoyeur quand j’en prend le temps, les compliments dont il a cru pouvoir m’honorer !

4- "Moi, demandez-vous, j’aimerais savoir quel serait votre reaction si l’on voyait un jeune premier de la classe, cravate, chemise impec , et ensuite la marque « Conformist ». Cela vous plairait il mieux ?"

Votre question est hors-sujet. Ce n’est pas le problème du jour. J’ai proposé une analyse d’une affiche inacceptable par la morale insidieuse qu’elle diffuse, d’autant plus facilement qu’elle ne rencontre pas de contradiction. À vous de tenter, si vous le pouvez, de réfuter les arguments avancés et non de faire diversion sur un autre sujet qu’il conviendra de traiter le moment venu s’il se présente.

5- "Qu’est ce qui vous pose le plus probleme dans cette affiche,demandez-vous encore, qu’elle ne vous vise pas, qu’elle utilise le Hooliganisme, Cantona, le foot, les poils ou qu’elle melange les valeurs que represente les costumes avec "l’esprit rebel".(et que vous serez oblige de repasser le col de votre chemise pour etre au dessus de ca ?) Pensez vous vraiment que cette affiche conforte les supporters dans leur violence ou choque les petites filles ?"

On dirait que vous n’avez pas lu mon article pourtant assez clair ! N’hésitez pas à le relire à tête reposée !

La tactique que vous utilisez, est celle de l’enquêteur qui après avoir entendu ou feint d’entendre une déposition, annonce à son prévenu : « Bon ! Eh bien, on va reprendre les choses depuis le début ! » Il s’agit de faire croire que ce qui a été dit, est nul et non avenu, dans le but de tenter de trouver dans une nouvelle déposition une faille où l’on pourra s’engouffrer afin d’oublier la première version qui était inattaquable.

Entre parenthèse, la malveillance qui vous inspire, se traduit pas une référence à un repassage de chemise dont on se demande ce qu’il vient faire dans un débat qui se veut digne et courtois !

J’étudie, cher Monsieur, l’information depuis quelques années. À vous lire, vous, sûrement pas ! Méfiez-vous donc ! Internet donne des ailes au premier venu par la possibilité de voir ses remarques publiées tout de suite. Mais sur Internet, vous ne rencontrez pas que des imbéciles !

Ces méthodes que vous employez, sont bien connues et ne trompent que les novices en la matière !

Désolé ! L’absence de débat que vous déplorez vient de l’usage que vous faites comme d’autres de ces ficelles un peu grosses, dans l’impossibilité sans doute où vous êtes d’opposer des arguments sérieux à l’analyse qui vous est offerte et qui vous dépasse ! Paul Villach


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès