• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Luc, un Français au Brésil 11 décembre 2007 21:13

Vous ecrivez "vous remarquerez d’ailleurs qu’au brésil il n’existe pas d’agriculteurs mais uniquement des propriétaires terriens ( en général des gros ou des Cie étrangères si possible qui exploitent le bas peuple)."

A défaut de connaitre le terrain, on peut se renseigner sur la structure fonciere du brésil, on parle bien de propriétaires terriens d’un coté et d’agriculteurs de l’autre

« malgré sa superficie qui est la cinquième plus grande de la planète, plus de quatre millions et demi de familles y réclament une terre. Le Brésil est en effet un des pays au monde où la répartition foncière est la plus inégalitaire : 1 % des exploitants, soit cinquante mille personnes, détiennent 45 % de la surface agricole, tandis que 50 % de petits propriétaires, ne disposant que de 2,5 % de la superficie, emploient les deux tiers de la population rurale . Ces disparités reflètent les politiques des gouvernements successifs qui ont favorisé les grandes cultures d’exportation, source de croissance, au détriment de l’agriculture familiale vouée à une consommation interne. Le secteur agricole primaire représente 8 % de son PIB, et les produits issus de l’agro-industrie environ 30 % de ses exportations . Ainsi, l’agriculture a laissé progressivement sa place à l’agro-industrie, provoquant d’importants conflits entre les grands propriétaires entrepreneurs et la population rurale démunie de terres. »

Vous semblez quelque peu méconnaitre la situation ce n ’est pas moi qui fait l’amalgame entre les esclaves, la canne a sucre, l’ethanol et les petroliers ce n’est d’ailleurs pas un amalagame c’est une succession logique de cause à effet

Pour vous en convaincre c’est le groupe federal en charge de la lutte contre l’esclavage au Brésil qui reprend ces élements dans un rapport sur la sous traitance dans le domaine de l’exploitation de la Canne http://www.pernambuco.com/ultimas/nota.asp?materia=20071128091750&assunto=104&onde=1

Je repondrais un autre jour sur démocratie et Etat de droit les deux ne sont pas forcément compatible en tout cas c’est l’opinion de nombreux brésiliens.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès