• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Le péripate Le péripate 28 novembre 2007 12:45

Les salariés ne se syndiquent pas parce qu’ils ont PEUR.

Et cette peur est le résultat conjugué des pressions patronales, du chomage, de l’individualisme et de la servitude volontaire.

Les libéraux se sont battus pour le syndicalisme ! Je cours réviser l’histoire du syndicalisme.

Cependant, c’est vrai, le syndicalisme va mal.Les syndicalistes ont perdus le rapport au réel. Sauf dans la fonction publique où ils représentent encore une authentique force de mobilisation,, leur autorité et leur efficacité sont mises à mal par la faiblesse de leur effectif et surtout par leur immobilisme. Recul de la démocratie, choix systématique de négocier à froid, d’emblée, sans mobiliser et d’impliquer les salariés, repli sur des revendications catégorielles, refus d’union syndicale, etc ...

Alors, il y a SUD.Radical. Mais un émiettement supplémentaire.

Et, surtout, il y a parfois des salariés qui n’attendent plus que les syndicats se bougent et qui prennent en main leur destin. Et la grève, qui toujours fait reculer le patronat, qui toujours gagne, et, d’abord, la dignité.

Il n’y a pas de démocratie dans l’entreprise. Le citoyen devient un mineur en franchissant le seuil de son entreprise. Que s’est-il passé depuis les lois Auroux ? Que des reculs et régressions. C’est la LOI qui doit permettre l’expression des salariés. Ensuite, faites leurs confiance pour trouver eux même comment s’organiser.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès