• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Christophe Christophe 29 novembre 2007 11:12

1) la représentativité : (lien sur wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/R...) 5 syndicats se partagent le monopole des discussions à l’echelon national.

Sur ce point, nous sommes d’accord que c’est criticable ; mais cela n’existe qu’au niveau national.

2) l’intervention de l’Etat. (exemple : imposer à tout le monde de travailler 35 heures) Pourquoi ce n’est il pas au salarié de choisir avec son employeur ?

Parce que la relation entre un salarié et son employeur est équilibrée ? C’est ainsi que cela fonctionnait ... au XIXème siècle. Par contre, il est vrai que nous pouvons nous passer de l’Etat en ce domaine. Mais passer d’une protection national pour équilibrer la relation entre employeur et employé à une négociation à ce niveau serait une sacré régression pour la majeure partie des contrats.

3) la démocratie : pourquoi les accords internes d’une entreprise ne sont ils pas votés par l’ensemble des salariés ?

Et pourquoi toutes les lois ne seraient pas votées par l’ensemble des citoyens ? Un peu de cohérence fait du bien. Prôner cela consiste à enlever toute prérogative aux organisations syndicales, donc prôner leur disparition.

4) la transparence sur le financement : pourquoi les syndicats nationaux ne publient pas leurs comptes ?

C’est la loi. Certes, elle nécessite des modifications. Mais je ne sais si cela concerne ceux qui ne sont pas syndiqués.

5) Le financement public des syndicats : un syndicat, par définition, protège les intérêts de ses adhérents et non pas ceux des autres. Pourquoi sont-ils financés en partie par l’Etat (donc par nous) ?

Là aussi les choses peuvent changer.

Moi j’aimerais bien créer mon syndicat, mais à quoi cela pourrait il bien servir, car même si j’avais plus d’adhérent que la CGT ou la CFTC, je ne pourrais pas être à la table des négociations. C’est le cas par exemple de l’UNSA qui a davantage d’adhérents que d’autre qui ont le monopole « irrefragable ».

Précisez : uniquement au niveau national !

Pour terminer, voici un petit extrait de Wikipedia : Les syndicats représentatifs ont le monopole sur :

La négociation et la conclusion de conventions ou d’accords collectifs du travail

La négociation des accords préélectoraux des élections de représentants du personnel.

Le premier tour des élections des délégués du personnel et des membres du Comité d’entreprise

Le déclenchement des grèves dans les entreprises publiques.

La négociation des accords interprofessionnels nationaux.

Ils n’ont pas à démontrer leur représentativité pour constituer une section syndicale d’entreprise et désigner un ou plusieurs délégués syndicaux.

Heureusement qu’en politique, on peut encore créer librement son parti et se présenter à des élections....

Et vous pouvez monter librement votre structure syndicale. Pourquoi croyez vous, pourtant vous l’écrivez, que : Ils n’ont pas à démontrer leur représentativité. Devenir représentatif est prévu dans la loi ; même si vous n’êtes pas inscrit dans les textes de 1966.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès