• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


TALL 18 décembre 2007 14:53

Pour les déviances sexuelles, vos affirmations sont scientifiquement arbitraires. Elles ne reposent sur aucun corrélat cérébral organique. Car dans ce cas, pourquoi ne pas traiter de malades mentaux les nymphomanes, les frigides, les homosexuels, les bisexuels, etc ...

Il est beaucoup + sain et clair pour la crédibilité judiciaire de s’en tenir à des délits légalement établis, des sanctions ad hoc et des stats criminologiques pointues.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès