• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 30 décembre 2007 00:50

A Voltaire,

Merci de votre analyse sur laquelle je voudrais revenir.

Sur le degré d’autonomie, il me paraît de mauvaise foi de ne pas prendre comme critère d’autonomie les investitures aux élections législatives (porteuses de projets nationaux). Or, même en juin 2002, il y avait des accords d’investitures entre l’UMP et l’UDF. Ce qui a abouti logiquement la quasi-totalité des députés UDF sortants à conserver la base politique de leur élection de 2002 (c’est-à-dire accord avec l’UMP).

Etait-ce un mal avant 2007 (ces accords d’investitures) ? Pas forcément quand on sait qu’au début des années 1990, l’UDF avait l’ambition de reprendre le leadership du centre droit sur le RPR après l’échec de Chirac en 1988 et les divisions du RPR (Juppé, Séguin, Pasqua...). Dans un but majoritaire de dominer, comme Chirac avait réussi pendant et juste après la période giscardienne.

Ok sur l’ « anglo-saxonnisation » de l’UMP. Mais cela ne renforce en rien le Modem pour autant.

Le problème du Modem, c’est que je ne retrouve rien sur la construction européenne, rien sur la décentralisation, deux éléments chers à l’UDF. Le programme de Bayrou était cohérent et sympathique, mais depuis mai 2007, RIEN !!... (malgré de nombreux sujets d’actualité dont les municipales).

Et c’est pour cela je regrette l’UDF et cette tradition démocrate-chrétienne, avec l’appellation que l’on souhaite (je suis pour la laïcité, le terme ’chrétien’ n’est donc pas pertinent en France, mais c’est bien le nom du courant malgré tout), et je considère que ce courant ex-CDS, ex-MRP, ex-PDP etc. est en passe de s’éclipser dans l’UMP (en partie en 2002) puis dans le Modem (en 2007 pour le reste). Cette disparition ne me paraît pas saine pour le pays. Les radicaux savent très bien qu’ils ne seront pas majoritaires, mais ont préservé la cohérence de leur courant malgré l’hégémonie voulue par Alain Juppé en 2002.

Quant aux ambitions présidentielles de F. Bayrou ou à son grand égocentrisme, vous avez raison, N. Sarkozy et S. Royal en cultivent autant et c’est plutôt normal et naturel.

Bien cordialement.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès