• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Illiouchine 13 janvier 2008 02:39

« C’est à cause de moi que la guérilla a été internationalement ridiculisée. Et ça, ils ne me le pardonneront jamais. »

les paroles de José Gomez, l’homme à qui les FARC avaient "abandonné le bébé".

Je trouve que cette simple phrase fait froid dans le dos et est beaucoup plus démonstrative que tous le verbiage contenu dans cet article.

En plus elle a été recueillie par un vrai journaliste, qui a interrogé lui-même le type en question. C’est pas une information de quinzième main ramassé sur Internet par un pseudo journaleux qui n’a rien d’autre à faire que de pondre des conneries sur agoravox...

http://www.lefigaro.fr/actualites/2008/01/12/01001-20080112ARTFIG00139-de-la-jungle-a-l-orphelinat-l-epopee-du-petit-emmanuel.php

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès