• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Dudule 6 février 2008 23:52

C’est marrant, lorsque j’étais en terminale, il y a un peu plus de 20 ans, un type à essayer de me faire monter dans un avion. On utilisait cette analogie à l’époque : on entre dans un avion, on paye (200 balles ! Une fortune pour un lycéen à l’époque) le voyage au pilote, puis à son tour on cherche à "monter" un avion... pour faire court.

Et bien sûr, le gars en question a trouvé suffisamment de pigeons pour se faire des couilles en or. J’ignore combien il en avait trouvé, ceux-ci ne s’en étant pas ventés. Je sais qu’un de mes camarades qui a fait parti du second cercle a aussi fait pas mal d’argent.

J’avais refuser : j’étais en terminale C, et sans raisonnement compliqué, il était mathématiquement évident pour moi que ce système générait plus de perdants que de gagnants : la suite de ne pouvait pas diverger, à moins que la population du lycée (et donc, conséquemment, son argent de poche total) soit infinie. Le pire, c’est que le gars en question essayait vraiment de nous persuader (moi et d’autres, très sceptiques, en bon savoyards) que si tout le monde montait dans l’avion, tout le monde gagnait... une sorte de génération spontanée de pognon, une corne d’abondance en plein milieu de la cours de récrée, que personne n’avait vu à part lui ! Mieux, le gars nous reprochait notre incivisme, qui empêchait l’enrichissement de tout le monde !

De toute façon, j’avais des principes, et je trouvais tout ça moralement condamnable.

J’avais beau lui expliquer que, au mieux, si tout le monde jouait, au mieux, personne ne gagnait rien du tout, puisqu’il n’ y avait pas de création de pognon dans son système, rien à faire : le gars me soutenait mordicus que, de toute façon, on avait qu’à recruter des gens hors du lycée (ce qui fut fait par certains, j’ignore où tout ça s’est arrêté), ce qui ne faisait, à terme, que déplacer le problème et augmenter le nombre de perdants futurs (sans raisonnement compliqués, c’était très clair pour moi).

Je n’ai jamais su si le type était sincère et un peu con, ou un bon bonimenteur (et tenace avec ça : il m’a bien tanné pendant un bon mois !).

Ce qui est marrant, c’est que mon lycée était tout près de la frontière Suisse : c’est peut-être bien de là bas que vient cette idée lucrative (pour certains)... en tout cas, ça ne date pas d’hier, même s’il semble que ce soit devenu très à la mode, et qu’on n’y manipule des sommes beaucoup plus considérables.

Peut-être ai-je assisté à la genèse de l’arnaque ? Allez savoir...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès