• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


tvargentine.com lerma 11 février 2008 14:08
La France aurait encore une industrie ?
Avec Raymond Barre comme 1er ministre de Giscard d’Estaing en 1976 c’est enclenché un processus de fermeture d’usines et de suppression d’emploi dans des activités considérées comme très forte : l’industrie.

La "vision" du 1er économiste de France de l’époque était purement comptable et consistait à laisser des entreprises en mauvaise passe, livrées à elles mêmes, généralement en sous capitalisation est donc dans l’impossibilité de moderniser leurs outils de production.

La gauche au pouvoir après un zeste de social, a décidé dans "une vision sur 20 ans " (à l’époque j’écoutais l’argumentation de cette vision par des responsables socialistes) de partir du principe que l’industrie laisserait sa place aux services.

Leur vision était à 20 ans, une société de service en France ou l’industrie n’aurait plus autant d’emplois et surtout plus de mines de charbon en France et plus de production d’acier en France, car nous n’en n’aurions plus besoin.

Bref, glisser ces emplois de la case INDUSTRIE à la case SERVICE

La gauche en suivant cette politique n’aura fait qu’accroitre la précarisation de la classe ouvrière durant des années en plan de restructuration, de reclassement et plan de reconvertion....

Tout cela au frais du contribuable !

Aujourd’hui,en tant qu’ homme de gauche, faisons le bilan de la gestion de la gauche au pouvoir. Des dizaines de milliards de francs (à l’époque) investis pour reconvertir des salariés dans des activités de services pauvres avec des salaires de pauvre. Des dizaines de milliards de francs qui n’ont plus été investi dans les outils de production industrielle française. Des centaines de milliers de travailleurs pauvres sans parler des retraités dont la gauche au pouvoir n’a jamais rien fait.

Où était la politique industrielle de la gauche ?

Pour cette gauche techno et libéral (plus qu’à droite), l’industrie française n’existait plus et seul les services seraient l’age d’or de la France

Aujourd’hui, avec la croissance mondiale, le prix des matières premières ont explosé et nous nous retrouvons sans aucunes industries pour produire de l’acier,et plus aucunes mines de production de charbon pour ramener des devises à notre pays !

Bref,l’age d’or c’est maintenant et nous n’avons plus d’industrie !

Voila donc les erreurs stratégique de "ces visionnaires de gauche", de Michel Rocard à J Attali, Mr Delors, Mr Bérégovoy qui, lui, aura surtout développé les services financiers pour mettre la spéculation à la portée de tous, aux détriments des entreprises.

Le Président Nicolas Sarkozy à rappelé mardi 5 février l’histoire de la société ALSTOM et la nationalisation qu’il avait dû faire pour recapitaliser la société et mettre le paquet sur l’investissement technologique.

Aujourd’hui heureux sont les petits porteurs qui ont vue le cours de l’action flambé sur une société capitalisée et restructurée QUI NE VALAIT PLUS RIEN,après la gestion catastrophique d’un inspecteur des finance reconverti dans l’industrie par le pouvoir techno-socialiste :Pierre Bilger

Aujourd’hui Mr Pierre Bilger dispose d’un blog ! http://www.blogbilger.com/blogbilger/

Mais les salariés du nouveau ALSTOM dispose d’un outil de travail moderne et d’un carnet de commande plein

C’est cela une politique industrielle,c’est savoir investir ou soutenir les entreprises afin qu’elles deviennent encore plus forte dans leur secteur d’activé et soit exportatrice

Encore Merci Monsieur le Président d’avoir sauvé ALSTHOM de la faillite et invitant les lecteurs à écouter un vrai plaidoyer pour une politique industrielle http://www.elysee.fr/webtv/index.php?intChannelId=3&intVideoId=349
 

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès