• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Exprimanoo Runaway 13 février 2008 17:48

Je connais très bien l’ASSR (Attestation Scolaire de Sécurité Routière) que l’on fait passer aux élèves de 5ème et de 3ème dans les collèges, puisque j’ai été assistant d’éducation NTIC et devait donc m’occuper de faire passer l’épreuve aux collégiens sur les ordinateurs.

Les 20 questions auxquelles doivent répondre les élèves ne sont pas de réelles questions relatives au code de la route, mais des questions de logique, voir de moralité (par exemple on peut voir une vieille dame traversé la route, et on demande à l’élève si il doit accelerer ou s’arrêter...). Pour preuve, lors de l’affichage des résultats, il y avait à peu près 15% d’élèves qui l’avaient rater, et qui devaient par conséquent passer le rattrapage. J’ai alors signalé au Principal du collège, que vu la débilité des questions, que si des élèves persistent à ne pas obtenir leur diplome à la suite des rattrapages, qu’il devaient prendre cet échec en considération à la manière d’un indicateur. En effet, selon moi (et le Principal était de mon avis également), un élève qui rate deux fois de suite l’épreuve de l’ASSR, c’est qu’il a un problème de compréhension grave.

Bref, l’ASSR peut donc dans ce cas permettre de trouver les élèves en difficulté et leur permettre alors un programme ou des classes plus adaptés, un peu à la manière du feu service militaire qui permettait à l’Etat de dénombrer le nombre d’analphabète masculin de notre pays. Mais en aucun l’ASSR n’offre un réel apprentissage des dangers de la route, ainsi que de la compréhension de la signalisation.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès