• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


SciFi SciFi 7 mars 2008 13:21

@Olivier Rimmel

Mon commentaire ne concerne que la statistique du chômage que vous évoquez.

Vous avez raison, ce chiffre ne reflète absolument pas la réalité du chômage en France de par la méthode de comptabilisation. Ce chiffre n’a que deux intérêts :

1/ Comparer des pays européens entre eux.

2/ Mettre fin à la foire d’empoigne sur la statistique en France, dû à des changements nombreux de méthode de comptabilisation pilotés par les gouvernements successifs.

Maintenant, cette statistique à elle seule, permet-elle de qualifier l’évolution du chômage en France ? Evidemment, non, même si la méthode de comptage est fixe.

En effet, chaque fois que l’on produit une statistique destinée à quantifier une évolution, cela doit être ramené au contexte, qui lui, a pu changer (ce qui est toujours le cas dans le cas du chômage).

Ainsi, si j’en crois des chiffres que j’ai entendus, il fallait créer 250 000 emplois en 2002 pour maintenir le taux de chômage. En 2007, il en fallait 80 000. Il y a un rapport de 1 à 3. Il faudrait aussi avoir le nombre de départs à la retraite sur ces deux périodes. En tenant compte de ces chiffres, on en déduit que la baisse est relativement modeste et que finalement, peu d’emplois ont été créés en 2007. Le chiffre seul ne donne pas non plus la proportion d’emplois précaires, d’emploi financés, etc.

C’est pour cette raison (un chiffre donné sans explications) que certains prétendent que l’on peut faire dire n’importe quoi aux chiffres : en l’absence d’explication, aucune comparaison réelle n’est possible et aucune conclusion ne peut être déduite. Même une baisse du chiffre ne permet pas d’affirmer que le taux chômage s’est amélioré. Nous avons un beau miroir aux alouettes, dont les politiciens se servent allègrement pour dire n’importe quoi. C’est simplement une preuve de malhonnêteté.

Un reproche que je fais aux journalistes professionnels : ils se contentent du chiffre et des commentaires que des politiciens de tous bords font. Objectivement, celui qui lit les articles en question ne peut se faire aucune idée de la réalité pour les raisons que j’ai exposées. Ces journalistes ajouteraient de la valeur à leur articles s’ils prenaient la peine d’expliquer les chiffres que les politiciens de tous bords se gardent bien de fournir.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès