• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


jack mandon jack mandon 17 avril 2008 08:56

Gaudi travaillait d’une manière empirique et intuitive.

Il construisait ses maquettes de façon révolutionnaire, par le caractère rudimentaire et l’extrême simplicité des pratiques employées. Composées de matières souples, en tissu, lestées par des poids. Elles reproduisaient dans l’espace, entre autre forme celle de l’arc parabolique, au centre même de son projet, qui prenait dans cette expérience une forme en creu et vers le bas. Le profil en était relevé et dessiné puis erigé.

Gaudi pensait avec ses mains, avec son corps, c’était un primitif immergé dans la faune et la flore, je prend, d’intuition, le droit de dire, qu’il avait le coeur paysan et l’esprit surréaliste. Son oeuvre est son prolongement.

Deux grandes options nous dynamisent, la nature et la culture, c’était un homme de la nature.

Les références que vous avançez sont issues de l’intelligence culturelle. Au mieux il faut réconcilier les deux modes de fonctionnement en nous pour un bon équilibre.

Je n’ai pas vraiment répondu à votre brillante intervention mais je vous en remercie


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès