• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


daniel 2 mai 2008 18:03

@Mazuyer

Vous dites "pour un féru d’économie libérale, vous semblez ignorer certaines réalités. Et notamment que certains secteurs d’activités cumulent à la fois un fort besoin en main d’oeuvre pour produire une faible valeur ajoutée. D’où impossibilité d’offrir des niveaux de salaire susceptibles d’attirer une main-d’oeuvre locale. Je le déplore, mais c’est comme ça. "

C’est une façon de voir les choses. Autant rétablir l’esclavage alors. Vous pourrez le déplorer aussi "mais c’est comme ça".

Tout de même ce qui est risible dans cette pseudo-histoire de "sans papiers" (ou plutot de "papiers volés" ou de "papiers falsifiés") c’est la connivence extréme entre le patronat et la gauche bien pensante.

Car sur le fond de quoi s’agit il ? De faire monter encore la pression sur les salaires et de casser toujours plus les solidarités sociales et humaines.

Tout cela sous le masque d’un anti-racisme qui est au véritable anti racisme ce que le nationnal socialisme est au socialisme.

Que la CGT se fourvoie dans cette main tendue aux négriers n’a rien d’étonnant quand on sait ce que Sarkosy manoeuvre en ce moment (éviction des petits syndicats au profit des grands comme ..la CGT) : tout se paie...Ce Sarkosy hypocrite et vénéneux qui fait semblant de s’offusquer par devant (pour plaire aux présumés" xénophobes" de son électorat : quel mépris !) mais active à la manoeuvre par derriére ....

Que de bonnes âmes se fouvoient en ce combat douteux et se fassent les complices des négriers et des voleurs démontrent simplement l’épaisseur d’une certaine connerie bien pensante.

Qu’ils aillent dans tous ces endroits tenus par des négriers et qu’ils s’étouffent.

Au nom des "Jean Claude" qui soit disant refusent ces emplois et qui se RMIsent , se clochardisent parce qu’à la vérité ils sont exclus de ces emplois.

Au nom des Africains à qui on fait miroiter les splendeurs de notre économie en organisant ces courses meurtriéres au terme desquelles des dizaines finissent noyés dans l’océan comme de pauvres chatons en surnombre.

 

 

 

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès