• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


sys 6 mai 2008 17:56

Mettons-nous 30 secondes à la place des protagonistes de la réforme : les chomeurs et employeurs...

1. je suis chomeur ; on me demande d’accepter un emploi, je me présente à l’employeur ; le poste ne me convient pas (trop loin, pas assez payé, trop physique...) ; comme je sais que je n’ai pas le droit de refuser, il me suffit de jouer au plus bête ou au plus fragile que je ne suis réellement devant mon "futur" employeur et il n’acceptera bien évidemment pas de me prendre. C’est lui qui ne m’a pas pris, ce n’est pas moi qui ai refusé.

2. je suis employeur, après 3 tentatives infructeuses de personnes qui jouent ainsi de mauvaise volonté, j’arrête de faire appel à l’ANPE qui ne m’envoie que des bras cassés ! Je me débrouille pour recruter par internet, etc.

A moins qu’un élément important de la réforme pour contrecarrer ce raisonnement m’ai échappé, je ne vois comment les choses pourraient se passer autrement. Comment donc expliquer cette idée de réforme ?

1. soit les responsables au gouvernement n’ont pas la capacité de faire ce type de raisonnements, c’est très inquiétant, mais j’en doute...

2. soit ils prévoient dans une deuxième étape d’obliger les employeurs à accpeter les postulants ;)

3. soit leur objectif est de couler définitivement ANPE et Assedic (plus d’offres des employeurs) ce qui justifiera la privatisation de la gestion du chomage.

 

Je penche personnellement vers cette 3ème hypothèse... Je vous laisse juge de la méthode...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès