• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


ptittoun 9 mai 2008 13:17

Bonjour,

Bon Article !

J’ai navigué de nombreuses fois sur ces bateaux. Il faut préciser que la réinsertion des jeunes et moins jeunes se fait aussi par une vie en société, en l’occurence sur le bateau, qui n’est pas du tout réservé aux gens à problème, mais au contraire permet à tous de faire de la voile et participer à la vie du bord. La majeur partie des personnes à bord sont la pour des vacances.

Je tiens a rendre hommage à Michel Jaouen qui est une véritable force de la nature, qui a par sa motivation et son travail créé l’association AJD, qui avec seulement trois salariés, dispose

-d’un chantier naval de formation ( où une quinzaine de jeunes sont initiés à la construction navale)

- d’une base nautique qui accueille les jeunes, d’une ile avec une maison

- de deux trois mats ( Bel Espoir et Rara Avis) qui font chaque année la transatlantique.

- de nombreux autres petits bateaux pour les formations aux metiers de la mer.

-un siege social a paris, où michel réside le plus souvent.

Je vous conseille d’aller consulter le site www.belespoir.com pour plus de détails.

 

 

Le point de vue de Michel sur la drogue et les toxicomanes, qu’il a cotoyé à la prison de fresnes comme sur ses bateaux, est qu’ils ont comme vous le citez besoin d’évasion, car où ils vivent leur seule activité sera leur drogue.

Les jeunes embarqués le sont de leur propres démarches, et non celles de leurs parents, qui sont souvent ceux qui appellent en premier.

La plupart réussissent à s’en sortir, et ressortent grandis et remotivés par cette expérience. Et ils ont compris d’eux même que la drogue n’est pas la solution.

La recette : la mer, les iles, un bateau où la vie est belle...

 

Ptittoun


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès