• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


frédéric lyon 15 mai 2008 10:14

Les immigrés irréguliers dehors !

Essayer donc d’émigrer irrégulièrement en Chine, les Chinois vous couperont les couilles et vous foutront à la mer.

Essayer d’émigrer irrégulièrement en Sierra Leone, les Africains vous couperont les couilles et vous foutront à la mer.

Essayer d’émigrer clandestinement en République Dominicaine.

Essayer d’aller vous installer à Genève sans autorisation, vous ne pourrez ni vous loger, ni trouver un emploi.

Essayer d’aller vous installer en Algérie sans autorisation préalable. Et au Maroc ? Et en Somalie ?

Et à Cuba (pays socialiste !!!!) ?????

Par conséquent dehors et vite.

Mais il ne faut pas en rester là, bien sûr. Il faut rendre impossible le logement, l’inscription à l’école des enfants, l’inscription à la Sécurité Sociale et dans les autres organisme sociaux, de tous les immigrés en situation irrégulière. Il faut sanctionner ceux qui leur fournissent refuge, logement, emploi, car aider un immigré en situation irrégulière à se maintenir en France contre les lois est un délit de complicité.

Il faut également annuler les titres de séjour des immigrés régularisés qui aident des irréguliers à entrer et résider en France, dans la fraude et l’illégalité

Un immigré clandestin est un délinquant qui prétend entrer et s’installer chez nous sans autorisation. A ce premier délit il en ajoute souvent un second : le faux et l’usage de faux.

Il n’y a qu’en France qu’on en est arrivé à un tel degré d’illogisme et de mépris des lois, qu’on trouve normal que des immigrés illégaux soient logés dans des HLM, ou que des immigrés illégaux puissent trouver un travail, sans que le fournisseur de logement, ou l’employeur soit sanctionné, ou qu’il puisse s’inscrire dans les organismes sociaux sans que l’administration soit condamnée.

Pour complicité de fraude.

Il faut aussi contraindre les compagnies aériennes qui ont transporté ces candestins chez nous sans s’assurer de la régularité de leur entrée en France soit contraintes de prendre à leur charge le voyage de retour. Le retour doit s’effectuer dans le vol suivant et il n’y aura pas besoin d’héberger ces clandestins dans des centre de rétention aménagés à la hâte et à grands frais, dans les aéroports.

Si, en revanche, l’Etat français n’existe plus, s’il n’y a pas de loi ni de frontière, alors il faut le dire clairement et supprimer les impôts.

Rappelons enfin que nos colonies n’existent plus et que les Algériens, Sénégalais, Tunisiens, Gabonais sont désormais des étrangers, au même titre que les Russes ou les Japonais.

Les ressortissants de nos anciennes colonies sont incapables d’assumer leurs indépendance, ils désertent et s’enfuient de chez eux pour venir se réfugier chez leurs anciens colonisateurs ?

Et alors ? Ils ont souhaité notre départ, non ? Aujourd’hui c’est notre tour, nous ne voulons pas que l’Algérie ou que le Sénégal viennent s’installer en Seine-Saint-Denis.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès