• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Armelle Barguillet Hauteloire Armelle Barguillet Hauteloire 21 mai 2008 14:41

Oui, on sait que tout ce qui a rapport au religieux a mauvaise presse aujourd’hui ou la laïcité est au goût du jour. Je n’ai rien contre, mais il y a peu de temps de cela, le village se blottissait autour de sa chapelle, de son église, et les fêtes religieuses rythmaient la vie de la population. C’était encore des symboles forts qui avaient forgé une civilisation, qu’on le veuille ou non, judéo-chrétienne. Tous les grands créateurs s’ y sont référés : pensons aux musiciens, aux architectes, aux peintres, auxquels nous devons cet art sacré qui a semé sur nos terres tant de merveilles. Souvenons-nous aussi qu’aucune civilisation, jusqu’au nazisme et au communisme, et désormais au mondialisme, ne s’est construite sans support religieux. L’art égyptien, par exemple, qui ne cesse de nous interpeller, est marqué du poinçon du sacré et du rituel. L’homme ne peut se séparer de ce qui relève du sacré sans perdre une part de sa dimension humaine. Proust, que l’on ne peut soupçonner de bigoterie, le savait et a su magnifiquement utiliser les symboles bibliques. Il l’a fait avec autant d’intelligence que de pertinence et a joué de la métaphore en virtuose. Quant à Rimbaud, je le considère comme l’un de nos plus grands poètes, mais lui aussi a eu recours aux symboles religieux. Avec lui, c’est la lutte de Jacob contre l’ange, mais cela nous entraînerait trop loin...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès