• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


jjwaDal marcoB12 8 juin 2008 15:04

Je vois beaucoup de naïveté dans vos propos.
Tout d’abord nous sommes au temps des colonies et l’essentiel des terres agricoles de nombreux pays nous
appartiennent de facto de par notre pouvoir d’achat qui fait que la priorité pour les marchés est de rassasier
notre bétail et nos réservoirs de bagnole avant de nourrir une masse d’affamés miséreux...
Vous n’avez pas entendu parler des "émeutes de la faim" récemment ?
Il en est de même des matières premières pour la possession desquelles nous dévastons des régions entières en
envoyant les populations indigènes dans des bidonvilles ad hoc pour constituer une masse apte à travailler
pour nous à n’importe quel prix (cas de le dire).
Nous sommes en situation de guerre entre une coalition d’intérêts privés incarnés par des entités économiques
plus puissantes que la plupart des nations qui brandissent d’une main le catéchisme du capitalisme sans entraves
en externalisant le maximum de coûts, en jouant les chasseuses de primes à tout échelle, en couinant pour leur
survie auprès des finances publiques quand elles ont commis une boulette (voir les banques aux USA récemment).
Les bénéfices pour une minorité, les pertes pour la collectivité semblent être leur premier commandement.
Où diable avez-vous vu trace d’une politique forte quand nous changeons continuellement de gouvernement pour constater que les mêmes politiques délétères sont pratiquées sur toute la planète ? Dans l’arsenal répressif anti-démocratique qui frappe ceux qui défendent l’intérêt commun (écologistes par ex) et fait assaut de gentillesse envers ceux qui jouent à la roulette russe avec notre avenir (les semenciers avec les ogms par ex) ?
Dans l’aggression gratuite d’une nation (Irak) qui était bien moins menaçante que la Corée du Nord et bien plus dotée en brut ?
Je soutiens comme beaucoup (lire "W.T.O." par ex) que l’OMC est un cheval de troie remarquable forgé par le monde des affaires pour créer dans le dos des peuples un "non-droit mondial" qui prévaut sur les lois nationales et
que la commission européenne est fort docile à transformer en directives s’imposants à tous les état membres.
La possibilité-même d’un retour en arrière démocratique est empêchée (sinon interdite) par ces superstructures apatrides (les transnationales comme le tryptique OMC/FMI/Banque Mondiale) dont le 1er objectif est la satisfaction de l’élite planétaire dont ils sont les serviteurs.
L’influence d’un consommateur condamné en France à s’éclairer au nucléaire, d’un citoyen adhérant de force à un traité rejeté lors d’un référendum, mangeant à terme des ogms contre sa volonté, me paraît mince.
Qui va élaborer ce joli socle minimal de règles dont vous parlez ? Les maîtres du monde ne sont pas masos...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès