• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


g.jacquin g.jacquin 24 juin 2008 09:28

 

Bonjour Michelle D,
 
 Ils ont osé écrire cela :
 
Il est intéressant d’apprendre que sur une année de production, la centrale éolienne de Louville permet d’éviter :
 
- soit 46000 tonnes de CO2 (par rapport à une production via des centrales thermiques)
- soit 4700 tonnes de CO2, 500 kg de déchets radioactifs à vie courte et 50 kg de déchets radioactifs à vie longue (par rapport à une production issue d’un mix « thermique / nucléaire / hydraulique »).
 
Alors, bon vent à ces éoliennes !
 
 
Voilà des chiffres farfelus...
 
1) prendre exemple sur la quantité de CO2 comparée entre l’éolien et le thermique n’est pas du tout représentatif de la réalité actuelle qui prends en compte un mix (comme ils disent) entre nucléaire >75% et le reste reparti entre hydraulique15%, thermique10%... l’éolien étant insignifiant !
 
2) La seule vérité dans ce texte est que lorsque les éoliennes s’arrêtent par manque ou trop de vent, il faut complémenter la production avec du thermique qui pollue ! et ça, c’est bien vrai. La question est : A-T-on besoin des éoliennes ???? Réponse : évidemment NON puisqu’elles ne répondent pas au principal service qu’on attend d’elles à savoir : complémenter la production pendant les heures de pointe de façon fiable (c’est la raison pour laquelle, Y. Cochet à pondu la loi de rachat du KWh éolien à un tarif largement surévalué ! Ok comme il ne touche pas terre, il s"est fait avoir !!).
 
3) Il faut déjà vous informer avant de copier ce qui se dit sur des sites proéoliens et pour cela je vous conseille :
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9chets_radioactifs
http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article842
 
 
Mais sachez que :
 
Un réacteur d’une puissance de 1000 MWe produit environ 30 tonnes de combustibles usés par an (environ 3 m³). La principale partie de ces combustibles est composée d’uranium (environ 28,7 tonnes). Ils contiennent aussi environ 1 tonne de produits de fission dont 45 kg de produits de fission de durée de vie moyenne (césium137 et strontium 90) et 65 kg de produits de fission à vie longue. Enfin ils contiennent environ 300 kg de plutonium et 20 kg d’actinides mineurs (américium, curium et neptunium).
 
La quantité de déchets finaux à stocker dépend de la conception que l’on a de l’avenir de la filière nucléaire.
 
a) Le retraitement recycle une très grande partie de ces déchets
b) Si on met en service les réacteurs de génération 4, à nouveau, une très grande partie des déchets issus du retraitement seront recyclés.
c) 95% des déchets faiblement radio actif, ne sont pas issu de l’électro nucléaire !
 
Quoi qu’il en soit, si 1000MWe représentent 30 tonnes de déchets non traité, les 24 MW éolien représentent le pseudo équivalent de (30000/1000*24)/4 = 180 kg
 
Nota : on considère la centrale nucléaire fonctionnant 100% du temps et les éoliennes 25%.
 
Il faut également savoir que dans l’usine de retraitement de la Hague, ces déchets sont traités. 96% de l’ensemble des déchets sont constitué par de l’uranium et du plutonium qui sont séparés et renvoyés pour reconstituer de nouvelle barre de combustible ou autres !
 
Donc 96% de 180Kg il reste : 23 Kg de déchets non réutilisable actuellement !
 
CONCLUSION :
 
Et oui…on est très loin des chiffres de votre site pro éolien (23 kg réels contre 550 !?!?!?). Peut être ont ils confondus les marges financières et la quantité de déchet ?
 
Merci de vous informer avant d’écrire des articles qui pourraient laisser supposer que l’éolien est la première merveille du monde… Ce qui est loin d’être le cas !
 
Allez, Que le vent emporte ces éoliennes le plus loin possible de nos portes monnaies.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès