• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


seginus 10 juillet 2008 08:10

Je suis bien d’accord pour le problème de communication.
Cependant, un point échappe à beaucoup de gens. C’est que la communication est très dur en Europe, pour un simple problème : celui des langues.
Il ne faut pas se leurer, les politiques ne sont pas tous parfaitement anglophone. Résultat, les discutions sont fait par le biais d’interprètes interposé (c’est à dire que quand un italien parle à un suédois, il y a un traducteur italien / anglais, puis un traducteur anglais / suédois.
Une étude à été faite pas le parlement européen montrant que lors des échanges, 50% de l’informatition n’était pas ou mal traduit.
Comment peut-on créer une communauté fonctionnant ainsi ?
On se pleins d’une américanisation de l’Europe, mais c’est beaucoup pour cette raison, les dialogues se faisant tous dans leur langue natale, cela donne à l’Angleterre un très gros pouvoir en Europe.

Une solution existe, qui fait rire certain, parce qu’on préfère la faire passer pour un rêve d’utopiste et que cela gène beaucoup les grands monopoles mondiaux qui sont eux bien anglophone et qui souhaitent au maximum que les autres ne peuvent pas s’exprimer.

Cette solution est l’espéranto. Ce n’est pas un chantier monumental, celà s’apprend en un an à raison de 10 minutes par soir. Cela pourrait être enseigné à l’école avant de choisir une seconde troisième langue (et pas besoin de faire 8 ans d’espéranto), donc cela permettrai de s’intéresser aussi à d’autres langues, l’anglais n’étant alors plus une nécessité.
Commencer l’anglais comme langue étrangère, c’est comme commencer à faire faire un marathon à quelqu’un qui veut se mettre à faire du sport.

Donc voilà, tout ça pour dire que ce qui semble secondaire voir annecdotique pour beaucoup de gens est je pense une des choses les plus importantes si on veut que l’europe avance démocratiquement. Faire en sorte que toute l’Europe puisse communiquer facilement et être à pied d’égalité.

Et il ne s’agit pas de faire de l’esperanto la langue officiel de tout le monde, mais une langue secondaire, pour les échanges internationnaux.

Je conseil à tout le monde de regarder ces vidéos. c’est un peu long (10 fois 10 minutes), mais très instructif. Cela illustre très bien les problèmes posé par l’anglais en tant que langue d’échange internationnale.

http://esperanto.nord.online.fr/fr/esperanto/defilangues.htm


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès