• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


stephanemot stephanemot 25 juillet 2008 02:17

Tout le problème est là : les Japonais ont les "preuves" japonaises ne remontent pas juste avant 1905, avec l’anschluss officiel par la préfecture de Shimane quelques mois avant l’offensive. Pour la simple et bonne raison que le Japon n’a jamais revendiqué Dokdo auparavant.

Au rayon propagande d’Etat, les éléments fournis par le gouvernement coréen sont plus convaincants : une grande partie des preuves est constituée par des documents japonais couvrant plusieurs siècles et situant clairement les îlets dans le territoire coréen (http://www.korea.net/news/Issues/issueView.asp?issue_no=45 ). Le film de propagande sur Dokdo (également en Français) est assez risible de naïveté mais évoque en longueur des parties de l’histoire éludés par les voisin.

Et une fois de plus :

* les Japonais et les Américains ont fait leur cuisine de leur côté à Fricso : ce traîté a été signé dans le dos des pays les plus susceptibles de demander des comptes (essentiellement Chine et Corée).
* le Japon a beau jeu de montrer les réactions épidermiques des nationalistes coréens devant le regain révisionniste (le coup des faisans a choqué de façon tout à fait légitime). C’est exactement ce que voulaient les nostalgiques de l’Empire : ridiculiser toutes les demandes de réparation des coréens pour lesquels il n’y a jamais eu d’excuse officielle de la nation ni réparation (ex dokdo, comfort women, tortures...). La Corée attend une mise à plat totale, pas une bataille juridique pointilleuse sur un point de détail certes essentiel mais qui ne doit pas occulter le reste.
* elle est cependant obligée de répondre aux arguments qu’on lui oppose et là, il y a un décalage immense en temps et en mobilisation sur le sujet : la diplomatie coréenne fait traditionnellement preuve de naïveté et ce n’est que devant le regain de nationalisme qu’elle se réveille et entame un travail de contre lobbying international, alors que les ultranationalistes oeuvrent sans relache depuis des décennies.

Je sais bien que la France n’a pas fini son devoir d’inventaire non plus mais on ne s’obstine pas non plus à revendiquer un bout du territoire algérien, par exemple.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès