• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


(---.---.30.15) 11 novembre 2005 10:26

Je crois que le parler vrai s’impose, il faut appeler un chat : un chat. A force d’avoir peur de son ombre et d’appeler la racaille : les « jeunes », on jette l’opprobe sur tous les jeunes, et les fauteurs de troubles sont identifiables et minoritaires. J’habite une banlieue populaire et je sais très exactement les lieux à éviter (je préférerai circuler librement)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès