• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Marc Bruxman 27 août 2008 13:32

on pourrait faire baisser la pression sur les serveurs, rentabiliser au mieux les machines, et payer l’électricité du bazar pour autre chose, que les écrans de veilles (et au passage éviter de construire une centrale nucléaire pour alimenter tous les datas centers de paris par exemple).

Pour mettre en lumiére les datacenters modernes (les derniers construits) sont construits sur une densité de 3kVA par métre carré. Soit environ 12 Ampéres (c’est une estimation, cela dépend du facteur de puissance de votre matériel) par métre carré. Sachant que ca, c’est la capacitée fournie au client. Par dessus, il faut mettre encore plus pour assurer la climatisation. (L’électricité fournie pour alimenter les serveurs est entiérement convertie en chaleur qu’il faut impérativement évacuer). Si vous coupez la clim dans une telle salle, il faut moins de 10 minutes pour que la température atteigne 50 degrés. La conséquence c’est que tout doit être redondant pour ne pas qu’il y ait de panne de clim. 

L’espace dans une telle salle se loue mensuellement pour environ 1000 € du m2. (Prix variable selon votre négociation votre conso électrique réelle, la surface louée, etc, etc, ...).

Maintenant que vous avez ces informations, il faut savoir que beaucoup de ces datacenters ont des surfaces utiles qui dépassent les 10 000 m2 et donc une consommation électrique absolument gigantesque. Et qu’actuellement une salle de 10 000 m2 se remplit de clients en moins de 4 ans. (Sachant qu’il y a de la concurrence dans toutes les capitales d’europe sur ce marché). A Paris, environ 4 grandes salles de ce type existent et il y en a également de plus petites (dont certaines dépassent les 3000 m2 quand même). De nouvelles sont actuellement en construction. 

Rajoutez que construire a 3kVA le m2 est un challenge d’ingénierie. Des datacenters ouverts à la fin des années 90 étaient construits sur la base de 1 kva par m2. Et que malgrés cette augmentation de densité électrique, elle n’est toujours pas suffisante. Il faudrait construire avec un objectif de 6kVA/m2 et plus. Mais à partir de la, la seule solution devient le refroidissement liquide. (Des armoires ("rack") pour cela sont en vente). 

Rajoutez encore que cette quantité d’énergie colossale doit être livrée avec la même priorité et la même sécurité que pour un hopital (les contrats auprès d’edf sont identiques) tant une panne de courant sur un de ces sites a des conséquences graves. 

Et vous comprendrez que la meilleure rentabilisation du matériel est effectivement un problème complétement nécéssaire non seulement d’un point de vue environemental mais aussi du point de vue de l’ingénierie. La croissance actuelle des systèmes de traitement de l’information force à une utilisation optimale du matériel. Sinon elle ne sera rapidement plus soutenable. Mais ca tombe bien les solutions existent déja !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès