• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


GRL GRL 10 septembre 2008 00:09

Voilà , et c’est pour çà que j’ai envie de dire ici " ne vous trompez pas de combat " . tu comprends bien ce que celà veut dire. A l’intervenante au dessus de ton post de surcroit . Ce ne sont pas les armes qu’il faut baisser. vous n’avez pas gagné, mais vous n’avez pas perdu , loin de là . c’est la garde qu’il faut tenir haute, c’est la méfiance de ce qui s’apparente au prêt à porter qui devrait mettre le doute. pourquoi en fin de compte, laisseriez vous d’autres que vous façonner votre image , qui au travers de multiples produits aujourd’hui , semble etre la chose qui est la plus importante de toutes ? Pour deux raisons , la premiere, parce que vous etes encore en transition vers une position sociale qui , je l’espere , se voudra plus nette d’année en année , et aussi , ... parce que votre image est bel et bien la raison la plus importante de toutes en cette période d’exploration de libertes nouvelles, et ceci est parfaitement humain. Apres tout , la plupart de vos mères n’ont jamais pu vivre à votre niveau de liberté. Vous n’avez pas de réferent solide , suffisant , socialement connu, vous ouvrez votre propre voie. Votre monde est le même que le notre, nos rue les mêmes pour tous mais votre façon d’y évoluer solidement est encore à situer.

En attendant , il y a votre image . Reste à comprendre qu’elle est fragile parce que votre position n’est pas encore nette vis à vis des hommes qui ne se reconnaissent plus parfois au travers de vous, mais que les hommes ne sont pas une race à part mais un genre de notre espece , qu’ils ne sont pas vos ennemis et en ce sens qui’ils ne sont pas contournables. En ce sens le combat des genres est un suicide.

L’image à façonner mérite votre patience , votre discernement et votre travail . Une image plus amie , un image moins angoissée. Et le chemin est long. A l’échelle de l’histoire , l’émancipation des femmes nous est arrivée il y a encore peu, et le chemin n’est pas terminé. Il y a eu une époque , pour nos mères ( en général ) où il était question de conquérir et de se battre , de refuser quelque chose, de passer dà une autre societé. C’est chose faite au niveau du droit , et donc de la responsabilité civile. vous etes là. Mais il reste à oser etre sans plus de frustrations , mais non sans regard sur l’ensemble , sur notre interdépendance. or , les courants de pensée dont je parle ici , sont justement dans le refus de notre interdépendance. Je dis alors attention. c’est la nature profonde de l’humanité qui est remise en cause par des attitudes et celà ne donnera rien de bon. notre nature est irréfutable, nous sommes tous nés d’un homme et d’une femme , alors ... acceptons de vivre nos differences en continuant à nous rencontrer , mais débarassez vous de ces façonneurs d’image, de ces produits ou de ces gens qui vous vendent l’assurance d’un success, mais qui nous vendent à tous cette fois ci , l’a certitude d’un echec.. Ne soyez pas l’objet de ceux qui ne bvous aiment pas, qui ne vous aident pas. Leurs sucreries ont un gout amer pour tous. Eux ne méritent pas que la garde soit baissée ;




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès