• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


logan 19 octobre 2008 20:56

"Cette phrase est simplement magnifique et dévoile parfaitement votre pensée ; d’une part, vous considérez que le pouvoir est dissociable de l’Etat ; il faudra alors nous expliquer d’où vient le pouvoir, si ce n’est des prérogatives coercitives attribuées à l’Etat et à ses agents."

Le pouvoir est tout simplement la possibilité d’agir sur son environnement ou sur les autres.
Ce qui le rend dangereux c’est effectivement sa concentration, sa nature mais aussi sa portée.

Si on attribue le pouvoir à qqun, ou à plusieurs personnes, on sait d’où provient le pouvoir. Si on ne l’attribue à personne, le pouvoir ne disparait pas, il provient alors de qui réussit à s’en emparer, tout simplement.

"D’autre part, vous considérez que l’Etat n’est pas dangereux tant qu’il n’a pas de pouvoir ; ce qui revient à considérer qu’un "bon" Etat ne doit pas être un Etat puissant. Bravo ! Vous êtes revenu au credo anti-étatique des libéraux, totalement incompatible avec une quelconque forme de socialisme. "

Vous confondez la limitation du pouvoir avec l’absence de pouvoir.

L’absence de pouvoir est impossible, si le pouvoir n’est attribué à personne, alors ce pouvoir appartient à quiconque s’en empare.

Prennons pour exemple un pouvoir que vous remettez souvent en cause, celui de pouvoir lever des impôts.

Si on ne l’attribue pas à l’état, alors n’importe qui pourra dans son coin lever des impôts dans l’arbitraire le plus total. Et l’attribuer à l’état ( l’attribution étant la condition numero 1 ) et parce que ce pouvoir sera issu de la volonté générale ( condition numero 2 ), ce pouvoir pourra être limité, on pourra définir dans quelles circonstances, sous quelles conditions et pour quelles raisons l’état aura le droit d’utiliser ce pouvoir.

Tandis que si ce pouvoir est abandonné à qui veut bien s’en emparer, nous n’avons aucun contrôle, ce pouvoir devient illimité.

Ce pouvoir sera issu de la force, car si on considère ce pouvoir comme légitime, alors il le sera également quelque main qui s’en saisisse, et alors chacun voudra le conquérir à son tour.

"Etat et concentration des pouvoirs sont indissociables, c’est bien ce qui gène les libéraux. Si vous êtes favorable à un Etat fort, vous ne pouvez pas être libéral. Il faut être très clair là-dessus.
"

C’est faux. Nous pouvons séparer les pouvoirs autant que nous le jugeons nécessaire, il suffit de l’inscrire dans notre constitution et de s’assurer que le pouvoir sera toujours issu de la volonté générale. Nous pouvons ainsi contrôler entièrement les pouvoirs.

Tandis que si nous n’attribuons pas les pouvoirs, nous n’avons aucun contrôle ni sur leur portée, ni sur leur nature, ni sur leur concentration.

Vous avez tout faux.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès