• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Marc Bruxman 13 octobre 2008 21:55

« A l’époque de mon embauche, j’étais dans le besoin absolu d’un travail. Du coup, quand on m’a dit que je devrai travailler un dimanche sur trois, j’ai accepté sachant pertinemment que dans le cas contraire je n’aurais pas obtenu ce poste. Depuis, la situation a bien changé. Mon mari gagne bien sa vie et nous avons eu une petite fille... Quand j’ai demandé à ne plus travailler le dimanche on m’a rétorqué que c’était dans mon contrat et qu’il fallait une motivation valable à ma requête. La raison familiale ne l’emporte pas. Je suis coincée, je ne peux pas vraiment démissionner au risque de me retrouver de nouveau sans emploi et ne plus pouvoir payer la maison. Du coup, je subis leur loi... ».

Dans ce genre de cas, vous pouvez très bien chercher du boulot et poser votre dem’ une fois que vous l’avez obtenu. Vous allez à l’entretien d’embauche à la pause de midi ou tot le matin ou tard le soir et quand vous avez une offre ferme vous posez votre demission. La de deux choses l’une, soit le patron s’en fout de vous et vous vous cassez chez le concurrent soit vous bossez bien et vous aurez peut être même la surprise qu’il surenchérisse sur votre autre offre. Maintenant si il a compris que vous n’essaierez même pas d’aller voir ailleurs, il n’a pas de raison d’être gentil. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès