• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


SANDRO FERRETTI SANDRO 3 novembre 2008 14:17

Bonjour, Geotges,
Pour bien connaitre ce dont il est question ici, je ne peux qu’approuver le constat, et les pistes d’explications.
Oui, les faits divers, d’hiver ou d’été, ont toujours existé, dans un ratio par rapport à la population générale difficile à cerner avant l’avènement des statistiques criminelles.
Oui, il y a une fascination amour/ haine, une esthétique du malheur, une recherche de la morbidité comme expédient à la réalité quotidienne banale de certains.
Aussi un attrait des choses du sang et du sperme, de l’humain / trop humain, mais comme indiqué, sans "mettre les mains dedans", comme le font flics, légistes, etc...
Un interet bizarre qui procède de l’identification aux auteurs, une sorte d’assentiment par procuration, pour des actes que malgré tout, la plupart ne commettraient pas. Méme si, dans ce domaine comme dans d’autres, il est toujours difficile de dire "pourquoi il y a quelque chose plutot que rien", pourquoi un passage à l’acte qui fait 3 morts, plutot qu’une bonne biture ou le visionage d’un film porno, pour ne prendre que ces exemples.

Sur les dégats que font ces "choses de la vie" sur ceux qui ont vu et mis les mains dedans, je renvoie à mon article sur Hugues Pagan, brillant auteur français de polar, ex flic.

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=41342
Cela parle aussi de cela.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès