• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Yannick Harrel Yannick Harrel 3 décembre 2008 14:22

Bonjour, Un tel projet, généreux dans l’idée peut se révéler destructeur dans les faits. L’imprescriptibilité est une forme de foi dans l’amendement du genre humain : un homme peut commettre des actes jugés répréhensibles par la société en un instant donné mais l’usure du temps, en fonction de la gravité du délit/crime reproché, peut l’autoriser à obtenir une absolution juridique (à défaut de morale) si aucun autre fait n’a pu lui être reproché depuis lors. Si ce projet devait être adopté, il serait éminemment pernicieux en ce sens qu’aucun homme ne pourrait échapper à son passé. Les Valjean pédosexuels n’auront jamais droit à la rédemption. Et comme le rappelle fort judicieusement certains commentateurs : quid de ceux, innocents, qui pourront désormais être accusés toute leur vie par la dénonciation fallacieuse d’un/e élève jalouse, d’un époux/se voulant la garde des enfants, de professionnels voulant écarter un concurrent ? Ou même sans aller jusque là, tout simplement être l’objet de chantages ? L’enfer est souvent pavé de bonnes intentions dit-on... Cordialement


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès