• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Anti-OGM.info Anti-OGM.info 9 décembre 2008 21:46

Monsieur votre mépris des "altermondialistes" n’a que peu de rapport avec le sujet de cet article. Comme toute idéologie, l’altermondialisme a ses limites et ne constitue pas une réelle remise en cause de la société, parce qu’elle est inscrite elle-même dans la société.

D’autre part, quant aux moyens conventionnels, il va de soi que l’agriculture chimique intensive n’est pas souhaitable car elle a déjà montré ses conséquences néfastes sur l’homme et l’environnement, même si elle a pu augmenter le rendement. La question n’est pas dans la fuite en avant vers une forme de croissance idéaliste et idéologique de la production par hectares, coûte que coûte, mais dans la restructuration des territoires et des terroirs, afin de nourrir l’ensemble de l’humanité, et à commencer par satisfaire les consommations de manière locale.

La France aujourd’hui, pour ne prendre que cet exemple particulier, est incapable de subvenir à ces propres besoins agroalimentaires. A quoi servent donc les agriculteurs de ce pays ? Pourquoi les incite-t-on à vendre leurs productions sur le marché international, alors que localement, la production est inadéquate à nourrir la population. Il y a clairement quelque chose de faux dans ce modèle agricole basé sur la compétition internationale.

L’agriculture de type agro-écologique combinée à une diminution des surfaces agricoles, à une augmentation du nombre d’exploitations, et à une redirection de la production vers un principe d’autonomie alimentaire des territoires, à un reboisement des terrains agricoles, sont des exemples de développement à suivre. La répartition équitable de la production mondiale par des voies les plus locales possibles ne peut non plus se faire dans le cadre étroit du nationalisme et des idéologies nationales, ou communautaires telle que l’Union Européenne, et tous ces blocs de nations en compétition les uns avec les autres, pour le profit de quelques firmes, tandis qu’au par ailleurs des populations et des paysans meurent de faim.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès