• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Sous réserve que mes souvenirs sont encore d’actualité ....juridique il existe s’agissant des militaires une instance appelée Conseil d’Enquête. Un rapporteur (sorte de juge d’instruction) prépare le dossier. Par la suite et devant le Conseil d’enquête le militaire concerné a droit à l’assistance soit d’un pair soit d’un avocat pour assurer sa défense Le conseil émet in fine un "avis" et peut proposer une mesure statutaire allant jusqu’à la radiation des cadres ou la mise à la retraite d’office.
Mais il est strictement impossible à un Ministre de prendre une mesure plus grave que celle proposée par le conseil d’enquête.

L’auteur ou un Voxien spécialiste de "sfratif" peuvent-ils nous aider à mieux comprendre ce qui se passe au plan procédural dans cette affaire ?
Enfin pourquoi l’intéressé n’est-il pas devant le Conseil d’Etat ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès