• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Céline Ertalif Céline Ertalif 5 janvier 2009 22:30

"Maintenant on va peser les poubelles ! Combien va coûter tout ce système ? Quel est l’intérêt pour le public ? La seule motivation est de soit-disant faire payer les riches." Peser les poubelles, c’est très exactement la logique de la privatisation, cela consiste à faire payer un service. Il y a eu des expériences très positives, une notamment en Alsace, qui ont montré que la facturation au poids pouvait avoir des effets spectaculaires en termes de tri et de baisse de poids des ordures qui coûtent le plus cher à traiter. (Je ne sais pas où exactement, Eugène, mais vous devriez trouver ça - je pense dans le ahut Rhin).

Mais il y a des inconvénients : une facturation plus coûteuse et un investissement important en matériel embarqué (lecture de puces), des problèmes de sécurisation des conteneurs, etc... Cher ami internaute, votre question rappelle à juste titre qu’il ne faut jamais oublier l’un des mérites fondamentaux de l’impôt : on fait contribuer sans justification du service rendu individuellement. Encore deux questions comme ça, et vous allez découvrir les mérites du socialisme. smiley

Par ailleurs, le souci d’économie conduit souvent à privilégier les conteneurs collectifs, ce qui va à l’encontre de la pesée qui est naturellement une logique d’individualisation. Evidemment, si les collectivités locales organisées de manière cohérente, en deux niveaux (régions et communautés locales), pouvaient taxer les distributeurs qui vendent les emballages de manière irresponsables, on pourrait commencer à parler un peu sérieusement de développement durable !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès