• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Emile Mourey Emile Mourey 16 janvier 2009 14:02

Tout cela n’est pas très sérieux.

Le constat, c’est que le contribuable français accepte de plus en plus mal de payer une partie de ses impôts pour des monuments historiques que l’Etat et les collectivités ne pensent à entretenir que lorsqu’ils sont en danger d’écroulement.

Que les contribuables des collectivités, villes et communes, aient à leur charge leurs cathédrales et églises, cela me semble logique. Que l’Etat ait à sa charge les monuments royaux, idem. La grande question, celle que madame la ministre de la Culture n’aborde pas vraiment, et c’est là toute l’hypocrisie, c’est celle des propriétaires privés des monuments historiques, les plus nombreux, ceux dont on ne parle que peu et qui, pourtant, structurent le paysage des plus modestes coins de France.

Je suis bien placé pour en parler puisque j’en suis un. Avec sa façade de 50 mètres de long et son parc centenaire, je n’ai pas peur de dire qu’il n’a rien à envier aux autres châteaux de Bourgogne, sauf le fait qu’il a été vandalisé avant mon achat. Passons sur les impôts dont même le fisc reconnaît que c’est une poule aux oeufs d’or pour l’Etat. (On ne fait pas mieux pour tuer la poule). Passons sur le laxisme du ministère de l’intérieur qui n’ignore pas les tenants et aboutissements des vols de plus en plus nombreux des mobiliers et oeuvres d’art, les pays receleurs au sein même de l’Europe et cet étrange "tourisme en roulottes" en provenance de l’Est dont on se passerait bien.

J’ai ma fierté et ne demande plus de subventions depuis qu’un chef de service de la DRAC m’a dit d’un ton protecteur, ce sont ses mots ; "Ah ! Vous êtes aidés !". Je n’ai eu qu’une seule et minimum subvention pour un modeste achat de matériaux, tout bénéfice pour l’Etat qui a largement récupéré sa mise avec la TVA que j’ai dû débourser sur ma facture. Il vaut mieux acheter aux petites annonces, cela coûte moins cher. Et ensuite qu’on me reproche de n’avoir pas posé mon bois de charpente (encore vert) dans l’année en cours, non cela me dépasse. Outre le fait que malgré mon invitation, la Directrice de la Direction Régionale des Affaires Culturelles n’a pas daigné venir me voir alors que j’aurais aimé avoir , au moins, un soutien moral et quelques conseils. Qu’on ne s’étonne pas du titre d’un de mes derniers articles : "Faut-il supprimer le ministère de la Culture ?".

Il n’y a quelque chose qui ne va pas dans le royaume de France. On restaure les lavoirs, c’est la mode, et on ne s’inquiète pas de voir de plus en plus de toitures de château prendre l’eau. Et pendant ce temps-là, des jeunes désoeuvrés escaladent les grilles pour manifester ou dépensent leur énergie à casser ce que le contribuable devra ensuite payer. Quel affreux gaspillage d’énergie et d’argent. Tout cela coûte cher et risque de coûter encore de plus en plus cher.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès