• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


joelim joelim 21 janvier 2009 22:04

 Bonjour. Je n’apprécie guère votre néologisme « prospectiver » ...

Même avec les guillemets. smiley

Pourquoi pas « prospecter » ?

C’est compatible avec la sémantique des prospecteurs d’or, et celle des prospects au sens de "presque client". Evidemment le sens est fondamentalement plus complexe.

Sinon, à première vue je vois de gros écueils à une prospective fiable, tous liés au fait que par essence les éléments « prospectés » ne sont pas vérifiables avant leur éventuelle survenue...

Un, comment s’assurer l’objectivité de la démarche et du résultat ?

Deux, comment mesurer le degré de vraisemblance des prédictions (et oui, autant appeler les choses par leur nom).

Trois, comment s’assurer de la libre diffusion des résultats, et aussi de la qualité du recrutement des « prospecteurs » ?

Evidemment il y a des réponses, mais le problème est vaste et je vous souhaite bon courage. C’est un gigantesque chantier sur lequel le premier coup de pelle reste à porter.

Perso je pense qu’il faut d’abord creuser dans le factuel (économie, théorie du comportement, impacts des micro-décisions collectives...).

En effet je pense que le côté mystique de l’être humain que vous mentionnez appartient à une couche géologique non encore accessible à la pelleteuse de la prospective, hors recherches personnelles bien sûr (excusez l’analogie brute de décoffrage). smiley 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès