• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


HELIOS HELIOS 20 janvier 2009 12:41

Suite....

Torturé par mon education, ma formation etc... je n’imagine pas critiquer sans proposer également une solution. Non pas une solution a l’eclairage lui-même, car il faut encore explorer pas mal de domaines pour arriver, comme avec la lampe a incandescence, a une certaine stabilité technologique.

Mais... par exemple que l’Europe s’occupe vraiment de ce qui la concerne efficacement.

Une solution pour les lampes dites "basse consommation" serait qu’on differentie la parte "eclairage" de la partie "electrique" de façon a diminuer l’epreinte ecologique glogale, qu’on augmente la localisation économique (moins de délocalisation) et qu’on diminue le cout pour l’utilisateur.

L’Europe pourrait, avec une saine demarche, demander aux producteurs (les industriels) de separer techniquement le culot du tube lui-meme en leur demandant d’etablir une norme de raccordement.
Si ceux ci ne sont pas capables de s’entendre l’Europe pourrait dans ce cas en imposer une. Cette demarche est normale et déjà appliquée dans d’autres domaines au plan mondial. Regardez, les appareils électriques que vous utilisez marchent tous sur le reseau 220/240 50hz n’est-ce pas ? il n’y a pas de fabriquant qui vous proposent des machines a laver a brancher sur du 150 volts... la normalisation est possible et pas reductrice, comme le pretendent ceux qui ne sont là que pour pousser a la consommation... d’autant qu’une evolution de la norme est toujours possible...


Nous aurions ainsi des "lampes" composées d’un culot E14, E27, B22 et d’autres, sur lesquel on pourrait enficher un tube ne comportant QUE la partie eclairante. la defaillance de l’un ou de l’autre n’imposerai pas le changement des deux. La concurrence pourrait aussi y gagner beaucoup, car le consommateur pourrait choisir, en fonction de ses arbitrages, les combinaisons qui lui conviennent.

Cette demarche qui va a l’encontre des pratiques hégémoniques actuelles de la part de "grands groupes" a beaucoup plus d’avenir dans un monde ou la surconsommation est devenu la règle.
Je me demande pourquoi les ecologistes ne s’en emparent pas, pour pratiquement tous les domaines de notre société.

A croire que l’ecologie est bonne quand il s’agit de consommer et mauvaise quand il s’agit d’optimiser sa consommation... et ce qui est bon pour l’eclairage, ne peut il pas etre bon dans d’autres domaines ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès