• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


ddacoudre ddacoudre 2 février 2009 23:34

cela fait un moment que je n’avait pas lu un de tes posts.
 je trouve provocante ta question mais je n’y répondrais pas à la place de celui que tu interroges. il n’y aura pas de miracles seul les citoyens y croient, c’est pour cela qu’ils avait élu un l’illusionniste qui sort le lapin de son chapeau.

le capitalisme issus de l’industrialisation ne vas pas disparaitre, c’est la création de capital par une répartition inégalitaire qui doit disparaitre, ce qui ne fera pas disparaitre la concentration des capitaux qui se fera seulement sur l’épargne de tous plutôt que par la seule fortune de quelques oligarchies.

sauver les banques et les remettre en route pour leur rôle central est vital pour que tout ne s’écroule pas. pour autant, il faut que le pouvoir politique retrouve la main pour accompagner et préparer l’avenir qui se dessine et dont tous les experts s’accordent à dire que cela se fera dans la recherche de productions propres.

ainsi palier cette crise du système bancaire induite par la redistribution inéquitable des richesses qui ont été redistribuées au travers du commerce, n’est pas une finalité si cela est pour aboutir a la continuité de ce commerce mondial.

 

il est clairement compréhensible que malgré le choc les puissants vont se refaire une santé et ils risquent face à leur grande peur de verrouiller encore plus le système en prétextant de le soustraire aux crises, ce qui serait pire, mais dont je présents que ce sera ; car donne moi une seule bonne raisons pour qu’ils baissent les bras, alors qu’ils n’ont aucun adversaire valide. il reste à construire demain avec ce qui est aujourd’hui et qui ne peut disparaitre d’un coup de baguette. cette nouvelle direction ce ne sont pas ceux qui sont aux commandes qui nous la feront prendre je suis d’accord sur le fond avec duguet.

il ne peut pas en être autrement nous avons par la pensée unique mis sous silence toute autre manière de penser, aujourd’hui se vide est un obstacle au changement de transition.

Ton parti n’est pas encore en état de pouvoir assumer le présent pour lequel il doit se reconstruire et de préparer un avenir autre que celui qui nous met dans la merde sur tous les aspects.

et vous ne pourraient pas prétendre vouloir préparer le futur si vous ne renonçaient pas à l’Europe libérale entrepreneuriale qui est devenu le carcan empêchant toutes innovations politiques.

ce n’est pas de cet étau que voulait les pro européens, ils voulaient un état pas une entreprise, même s’ils avaient compris que c’est par le commerce que cela adviendrait, ce qui ne signifiait pas lui donner le pouvoir.

reprendre la main veut dire recouvrer le pouvoir démettre de la monnaie pour allez dans la voie de la production propre que ne prendront pas les puissants si elle ne leur rapporte pas du fric, et les seuls qui peuvent soutenir des innovations propres mais pas suffisamment rentables sur les critères capitaliste ce sont les ETATS.

cordialement.





 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès