• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Üriniglirimirnäglü Üriniglirimirnäglü 21 février 2009 23:15

Je pense que Frêche est assez exceptionnel dans son genre, mais sachez qu’il est loin d’être le seul à oser proférer des vulgarités de ce genre en public.

Ce qu’il y a de particulier avec lui, c’est qu’il va plus loin qu’aucun autre et surtout qu’il en sort plus fréquemment, du moins à ma connaissance (mais je ne suis pas la politique locale dans toutes les régions de France, on a peut être des specimens encore plus rares ailleurs !).

Je le pense tout à fait capable d’avoir réellement dit tout ce que le camarade umpien (désolé, mais l’ump sarkozienne me semble devenue tellement stalinienne que l’association des deux mots m’est venue naturellement) lui prête.
 
Et ne croyez pas que Frêche réserve ses conneries les plus gratinées à un public "ami", il se moque complètement de savoir qui est dans l’assistance, y compris lorsqu’il sait pertinemment qu’elle comprend des journalistes et/ou des opposants politiques, voire même lorsqu’elle en est majoritairement composée ! De fait, je pense que les journalistes s’auto-censurent comme c’est pas croyable et que les opposants sérieux savent qu’ils auraient plus à perdre en dénonçant l’artiste qu’en essayant de saper ses dossiers en sous-main (ce qu’ils s’emploient à faire à cadence élevée depuis quelques mois, les élections régionales étant a priori - ça pourrait bien changer - en 2010).

Je l’ai, par exemple, entendu traiter, devant quatre cent personnes réunies au Novotel de Nîmes pour débattre du rapprochement des agglomérations de Nîmes et d’Alès (deux agglos UMP), les Irlandais de "connards" (pour avoir refusé le traité européen après avoir bien profité de la manne pendant plus de dix ans). Ca n’a rien à voir avec la choucroute, comme on disait quand j’étais petit, mais ça ne le gêne pas, le bonhomme ! Et pourtant, sur l’estrade, à côté de lui, il y avait un député (Max Roustan, un autre numéro du genre tribun local) et un sénateur (Jean-Paul Fournier, un peu moins haut en couleurs, mais tout aussi redoutable, si ce n’est plus), tous les deux UMP et sarko compatibles. Et le Midi Libre et certainement une bonne dizaine d’autres médias dans la salle...

Devant la même assemblée, qui avait lieu le 17 octobre dernier, c’est à dire quelque temps avant les élections présidentielles américaines, il a annoncé ses prédictions (dont personne n’avait absolument rien à battre, vu que le sujet du colloque était quand même sur tout à fait autre chose, mais les digressions ont l’air d’être une sorte de seconde nature chez ce type qui s’écoute parler et ce sans jamais se dire qu’il emmerde tout le monde) : pour lui, ce serait sans doute le candidat républicain Mac Cain qui passerait, même si le petit Obama, finalement, il le sentait quand même bien, mais le problème ce serait qu’Obama, une fois élu, se ferait à coup sûr descendre quelques semaines après...

Bon, c’est quand même assez pitoyable, quoi...

En fait, en entendant ça, il m’a pris l’envie de monter sur l’estrade pour lui mettre une paire de torgnoles, comme on pourrait imaginer le voir faire avec un gamin qui fait son intéressant devant des invités et qui en fait a besoin de ça pour comprendre qu’il fait ch...er son monde. Et lui demander de démissionner aussi sec, car selon moi il est intolérable d’avoir aussi peu d’inhibitions lorsqu’on est censé prendre en charge la recherche du bien commun, pour lequel on n’a finalement reçu qu’un mandat électif, ce qui suppose qu’on ne se croie pas au dessus de toutes les lois, y compris celles de la bienséance. Lorsqu’on assume des fonctions importantes dans le fonctionnement de la machine démocratique, on se doit d’être exemplaire et de respecter le principe défini par Montesquieu : démocratie = vertu.

Comme certains, je pense que son adresse aux dirigeants associatifs harkis, qu’il a traités de "sous-hommes !" pour s’être laissés séduire par l’ump locale, n’aurait pas due être qualifiée de propos à caractère raciste, mais d’injure publique. Il les a insultés, pas parce qu’ils étaient harkis et qu’il mépriserait les harkis, mais parce qu’il estimait qu’ils revenaient lécher le c...l de ceux qui le leur avaient botté ...

On pourrait penser qu’il n’a pas volé sa condamnation, mais je trouve que ça n’est pas trés positif. Ca discrédite la loi Gayssot (certains vont me dire qu’elle n’avait pas besoin de ça) et ça conforte Frêche dans son idée que la société est remplie de connards... Je pense qu’il vaut toujours mieux ne pas régler un problème mineur que de le régler en utilisant une solution inadaptée. Question de principe (tuer les mouches au napalm, ça n’est jamais trés bon pour la déco intérieure et le confort de votre logement).

Selon moi, son attitude est un témoignage de désespérance.

Mais j’aimerais qu’il sache que quand on est encore dans la première moitié de sa vie et qu’on a des enfants pour qui on rêve d’un avenir heureux, et qu’on souhaite que tout le monde puisse arriver à trouver l’espoir et l’envie de continuer à vivre et à se battre pour des lendemains meilleurs pour le plus grand nombre, ce qui est mon cas, on n’en a un peu rien à foutre des grincheux dans son genre, qui, quelque part, avec leur égo surdimensionné et leur appétit mortifère, veulent nous faire payer, en nous lançant à la face toute la merde qu’ils ont accumulé en eux, le fait qu’ils vont bientôt décanner et qu’ils ne verront pas la suite de l’histoire se faire sans eux. Rien que des gros jaloux, en quelque sorte...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès