• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Dubrovac 24 février 2009 14:14

Ce sont les Serbes eux-mêmes qui se sont enfoncés les clous dans leur cercueil comme vous dites avec leur impérialisme criminelle des années 90 fomentés par Slobodan Milosevic en Serbie et Radovan Karadzic en Bosnie, sans oublier Milan Babic en Croatie. Ce sont les Serbes eux-mêmes qui ont placé au pouvoir des dirigeants criminels (Slobodan Milosevic, Radovan Karadzic, Milan Babic) qui mirent à feu et à sang la Slovénie, la Croatie, la Bosnie et le Kosovo durant toute la décennie 90. On dirait que vous avez tous la mémoire courte et sélective concernant les crimes massifs commis par les Serbes de Zagreb à Pristina, en passant par Vukovar, Sarajevo, Dubrovnik, Sebrenica et j’en passe. La communauté internationale n’a rien fait entre 1991 et 1995 pour sauver les Croates et les Bosniaques victimes du terrorisme serbe, heureusement pour les Kosovars la communauté internationale a fait pour eux ce qu’elle aurait du faire pour les Croates et les Bosniaques : à savoir libérer les non-serbes de la terreur criminelle de la Serbie de Slobodan Milosevic. Mais qu’est-ce qui a popussé les Serbes à mettre la Slovénie, la Croatie, la Bonsie et le Kosovo à feu et à sang ? Leur appétit colonialiste, plus communément appellé politique "grand-serbe" qui es tle rêve de tous les nationalistes serbes de créer une Grande Serbie ethniquement pure, entendez par-là vidée de toutes les populations non-serbes. Dieu merci, les nationalistes Serbes ont échoué dans leur projet criminel. Mais leur délire criminel a eu un prix que tous les Serbes n’ont pas fini de payer : indépendances successives de la Slovénie, de la Croatie, de la Bosnie, du Monténégro et du Kosovo ! Mais fallait réfléchir avant au lieu d’agresser à tout va les non-serbes !!! Je vous précise que dans mon pays le prix de l’agression serbe a couté la vie à 20 000 personnes, il y a toujours plus de 2000 disparus, des villages entiers ont été rasés, des centaines d’églises ont été incendiés, des monuments et des villes historiques (Zadar, Dubrovnnik) ont été saccagé. Nous ne sommes pas prêts ni d’oublier ni de pardonner aux Serbes leurs crimes. C’est pourquoi je comprends aussi les Bosniaques et les Kosovars vivtimes eux aussi comme nous du terrorisme grand-serbe dans les années 90.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès