• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Pepedede (---.---.173.228) 15 décembre 2005 16:01

Bonjour au producteur de cet article, bonjour aussi, à ceux qui longuement, ou d’un simple mot on donné leur point de vue.

Personnellemnt, je vais sur 72 ans, depuis mon entrée dans la vie civique, j’ai été en mesure d’être consulté bien des fois et dans biens des domaines. Prudhommes, conseillers municipaux, coseillers régionaux, députés, président.

J’ai toujours exprimé mon sentiment, qui n’est jamais resté uniforme, ni fixé dans une direction inamovible.

Il m’est arrivé de voter blanc, nul, de façon formelle, avec panachage (sachant qu’il serait nul).

Pourquoi une telle diversité d’orientation de votes. ?

Parce que les propositions sont parfois nettes, et qu’elles demandent une réponse nette. (ex constitution en 1958 ou 2005)

Parceque parfois les propositions des uns et des autres sont complémentaires et autant l’une que l’autre aurait été interessante à réaliser (panachage)

D’autres fois, c’est la contradiction des sujets proposés, qui fait que l’on se dit tel point proposé est bon, mais celui la très mauvais (refus du bon pour ne pas accepter le mauvais).

En résumé, chaque consultation peut entrainer un choix différent, et c’est justement pourquoi il y a des consultations. Ce qui est fait du résultat ensuite, pouvant influer sur les votes suivants.

Maintenant pour ce qui est de l’abstentioniste, il faut bien considérer comme l’a souligné un intervenant que l’on est dans le cas de ne pas vouloir, ou de ne pas pouvoir.

Ne pas pouvoir, on peut toujours y remedier en adaptant les conditions. Une carte d’identité faisant office de carte d’électeur serait la bienvenue. A condition bien sûr qu’elle soit inviolable.

Ne pas vouloir, (je vais certainement déplaire), c’est aussi, en raison du système de non considération (blancs - nuls) que certains préfèrent ne pas voter, puisque leur expression ne sera pas prise en compte.

Reste le vote obligatoire. Mais quel enseignement en tirer ?, si toutes les formes d’expressions ne sont pas considérées comme « expression face à la question ».

Quant au candidat abstentioniste, dans les éléments indiqués ci- dessus, je ne vois pas comment il pourrait représenter une voie, même en étant majoritaire, puisque justement, (il n’a ni voie, ni voix)

A.C


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès