• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


stephane 8 mars 2009 18:52

La qualification de "terrorisme" dans cette affaire d’arrachage de lignes d’alimentaion ferroviaire est encore plus "décalée", à mon sens, que les 100 jours de détention.... Malheureusement, l’un ne va pas sans l’autre.

Dans mon jargon, jusque là, terrorisme recoupait plutôt des notions telles que attentat sanglant, volonté de semer la peur, la panique par des actes aussi aveugles qu’ignobles ; voire terrorisme d’état mais là....malgrè mon désarroi, j’avoue une certaine froideur, un manque de compassion pour quelques centaines de mètres de fils électriques arrachés.

Maintenant, si on me parle de vandalisme, voire de sabotage, je ne suis pas le dernier à dire que chacun doit assumer ses responsabilités et que si les coupables sont retrouvés, ils doivent payer pour leurs actes.

Nos lois, à l’image de la langue française, permettent de multiples nuances et donc qualifications des actes de chacun : si demain il me prenait l’envie de manifester pour l’inculpé en cause, est ce que , images de caméras de vidéosurveillance -en croissance exponentielle- à l’appui, on pourrait m’inculper de soutien à une entreprise à vocation terroriste ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès