• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Muadib 9 mars 2009 18:43

Et bien, ma foi, si les problèmes du système actuels se résument en vingt lignes, cela ne devrait pas être trop difficile à régler. smiley

Plus sérieusement, tout système financier possède des faiblesses, des dérives, des utilisations abusives.

Les énumérer, c’est bien.
Tenter de les régler, c’est mieux.

Et là, il y a deux conceptions.

On fout le système actuel en l’air et on en trouve un tout nouveau supposé meilleur.
On règle les problèmes quand ils se présentent et on améliore le système actuel.

Les problèmes de la première proposition :

- Peu d’alternatives au modèle actuel. Au niveau des bases théoriques en tout cas, on n’a pas vraiment trouvé mieux pour correspondre à la nature humaine.

- Aucune garantie que le nouveau système soit meilleur.

- Ce nouveau système engendrera de toute facon des abus, des dérives qui peuvent être ou pas différentes de celles actuelles.

- ...

Les problèmes de la seconde proposition :

- Si le système est pourri à la base, cela n’a aucun sens.

- Il peut y avoir incompatibilité entre l’intérêt de certains acteurs du système et les changements que l’on veut mettre en place. Il y a subjectivité évidente des acteurs du système lorsqu’il s’agit de changer l’environnement où ils évoluent.

- ...

Je me penche plus pour la deuxième proposition car l’on connaît bien plus d’informations ( problèmes à régler, principes du modèle actuel et ses limites,...) plutôt que la première qui comporte énormément d’inconnus pour un résultat variable. (transition d’un système à l’autre, bénéfice retiré du nouveau système, possibilité d’abus et de dérives,...)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès