• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Jonathan Malentin 10 avril 2009 13:34

Assez d’accord avec vous, maxim, sur la différence de traitement des risques liés au nucléaire et aux autres sources d’énergie, de la part des anti-nucléaires. Un incident dans une centrale soviétique pourrie fait quelques centaines, tout au plus quelques milliers de morts ? Scandale d’état, milliers d’articles, mode de production discréditée à tout jamais, etc. Un coup de grisou fait plusieurs centaines de morts en Chine (évèvement fréquent) ? Pas un mot de nos bonnes âmes contre les énergies fossiles. Et si ce n’était que les coups de grisou... Les énergies fossiles, c’est des milliers de morts par pays et par an en raison de la pollution automobile ; c’est des marées noires qui ruinent des régions entières ; c’est la perspective de bouleversements climatiques majeurs pouvant mener à l’écroulement de civilisations entières. Voilà de quoi les anti-nucléaires sont aujourd’hui les complices objectifs. Les lobbies pétroliers leur disent un grand merci.

Car arrêtons l’hypocrisie. Le principale concurrent du nucléaire, ce n’est ni l’éolien, ni le solaire, ni le géothermique - avancées technologiques formidables, mais largement insuffisantes pour prendre en charge la totalité de la production d’un pays développé, même avec des économies d’énergie. Le vrai concurrent du nucléaire, c’est le carbone, et pas autre chose. Jean-Marc Jancovici, l’un des vulgarisateurs les plus talentueux dans le domaine du climat et de l’énergie, l’explique très bien dans sa conférence n°6 à l’écoles des Mines.

Vous prenez l’exemple du Danemark. Parlons-en, du Danemark, érigé en modèle avec ses magnifiques éoliennes. Ce pays émet 8.9 tonnes de CO2 par habitant et par an. La France, 6.2 tonnes (source). Pourquoi ? Simple. Le Danemark, c’est 20% d’éoliennes. 20%, ça fait pas une majorité d’énergie sans C02. Ca veut dire que même un petit pays n’est pas capable de remplacer les énergies fossiles par du renouvelable. La France, c’est 80% de nucléaire. Ajoutez à cela l’hydrolique, et vous avez un production d’énergie sans CO2 pour l’essentiel. Génial, le modèle du Danemark !

Là où je ne vous suis plus, maxim, c’es quand on opposez énergies renouvelables et nucléaire. Et sur ce point, je renvoie dos à dos productivistes et anti-nucléaires. Les deux ne sont aucunement contradictoires, et doivent être développés en bonne harmonie.
Qualité du nucléaire : énergie efficace, bon marché et non polluante.
Défaut du nucléaire : manque de souplesse, incapacité à répondre aux fluctuations de la consommation.
Qualité des renouvelables : grandes souplesse, production modulable.
Défaut des renouvelables : rendement limité.

Le bon mix énergétique serait donc, à mon avis, le suivant :
- le gros de la production assuré par le nucléaire
- les variations (pics de consommation en hiver, etc) pris en charges par le renouvelable

En espérant, à long terme, que l’humanité pourra enfin maitriser la fusion.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès