• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


HELIOS HELIOS 4 mai 2009 10:58

Evidement j’ai voté « pour » cet article qui me plait bien, même si certains dfétails...

Oui, mais voila, l’Europe, ce n’est pas la France, et il semblerai que parmi les 27, nous soyons plutôt isolé dans cette perception de l’intependance de l’Europe. Même que les anglais, ce porte-avion américain ancré définitivement au large de nos cotes, sont carrément opposé à cette autonomie et sont plutôt « unionistes » ...

A partir de cette constatation, vouloir affirmer cette indépendance, c’est d’abord convaincre les 25 (26 moins les anglais) de la sincérité et de l’opportunité de notre attitude. Ce n’est pas evident bien sûr d’autant qu’une bonne partie des pays anciennement a l’est de l’Europe, issus du bloc communiste, sont plutôt pro-américains pour d’evidentes raisons qui ne nous motivent plus.

Mais il y a aussi un autre aspect interressant qu’il faudrait prendre en compte, c’est l’avenir du monde occidental. Un bien grand mot certains me dirons, mais face aux difficultés actuelles où nous voyons des etats voyous, des paradis fiscaux (je sais, je sais...) qui fait que le meilleurs moyen de defendre nos valeurs, c’est encore de faire bloc ! A nous maintenant de gerer notre DIFFERENCE avec le pouvoir américain.

A moins de choisir --- mais je me demande bien ou serait la valeur ajoutée --- de s’associer a l’Afrique et/ou a l’ouest de l’Asie hors Chine, pour faire une bloc que nos valeurs ne seraient pas a même de dominer (... quand l’Europe appliquera la charia), notre avenir est clairement avec les continents Americains, n’en déplaisent a ceux qui pretendent le contraire.

J’en conclu rapidement que les élections européennes sont un vrai tremplin pour affirmer notre volonté et d’inflechir depuis l’interieur les orientations politiques, economiques, etc de la structure européenne. A nous de bien comprendre les enjeux et d’envoyer a Bruxelles/Strasbourg les gens les mieux armés et les plus competents pour defendre notre position.
Il y a des enjeux de politique interieure, croit-on, mais la realité est probablement plus simple, car politique interieure française actuelle et l’Europe qu’on veut ou qu’on ne veut pas, c’est fort probablement la même chose. C’est surement pour cela qu’on n’en parle pas trop, pas assez...

Vous serez tous, seuls dans l’isoloir, un peu comme en 2002 a vouloir du changement, du vrai changement --- peu importe si le choix fut douteux ou mal compris--- en juin prochain... sauf qu’en 2002 nous nous sommes laissés manipulés par un président qui avait 65% de desapprobation (Sarkozy en a 64% ce lundi matin) et au final, nous n’avons pas eu les couilles de valider notre choix et c’est avec 82% qu’il fut reelu. Belle operation n’est-ce pas ?

Alors, ne faisons pas pareil. le type d’election n’est pas identique, il n’y a pas plusieurs tours, votons immediatement pour ceux qui portent nos valeurs, personnellement, mais vous n’etes pas comme moi, pas tous du moins, je ne supporterai pas ni l’UMP, ni le PS pas plus que les partis de Besancenot etc... je vais avoir du mal, c’est sûr, mais je voterai et je choisirai...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès