• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Christophe Christophe 18 mai 2009 11:44

@Philippe Gay,

C’est en effet ce qu’ont bien compris les grands partis politiques et particulièrement l’UMP ; la démocratie ne se résume qu’au suffrage universel et, après le vote doit régner ce que Toqueville appelait la dictature de la majorité.

Comme le signale notre auteur, il faut un executif majoritaire, nous pouvons donc admettre que l’éxecutif soit d’un bord ou d’une idéologie politique unique. Par contre, pour le législatif, la représentation du peuple, votre propos, même si il correspond à l’application actuelle d’un sens donné à la démocratie, laisse planer un doute quant au régime politique que nous subissons en tant que citoyen.

@L’auteur,

Cette loi tend surtout, à mon sens, à éviter toute émergence de courants politiques et permet aux partis les plus importants de s’assurer de façon exclusive l’accès au pouvoir. Le discours sur une proportionnelle applicable à l’assemblée nationale est d’ailleurs assez significatif de la tendance à appliquer la dictature de la majorité. Nos élus ne veulent plus à avoir à rechercher des compromis politiques majoritairement acceptables au regard de la représentation populaire, ils ne veulent qu’appliquer leur doctrine ; la plupart de nos représentants à l’Assemblée Nationale votent non en fonction du mandat de représentation donné par la voie des urnes, mais uniquement en fonction de la position de leur parti. N’est-ce pas l’incidence directe de la professionalisation de la politique ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès