• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


tioneb 20 mai 2009 14:38

Et oui, car n’oublions pas que le contrôle de nos comportement à une part de dictature de gauche bien-pensante : pas de blasphème, pas d’incitation au préjugé en tout genre, pas de blagues sur les races,les sexes, les religions, les obèses... et surtout pas de propos qui contredise l’idéologie dominante de la tolérence de l’amour et de la paix de l’europe sans frontières et du village global.
Il ne s’agit pas simplement d’interdire ce qui dérange les grosses industries. Il faut se contrôler en permanence et avoir un discours politique très policé (c’est le cas de le dire) qui ne choque la sensibilité d’aucun groupe communautariste puissant.

Récemment, Yves Calvi s’est pris un procès pour avoir dit que les roms commettaient beaucoup d’acte de délinquance. C’est à dire que même la vérité est interdite.
On n’a jamais dit au juifs qu’il étaient racistes parcequ’il n’aime pas les Nazis. On le leur dira lorsqu’il dénoncerons les mêmes actes mais en provenance de musulmans.

Un petit exemple. Dire que la délocalisation d’immigré en France (immigration) crée des problème d’emplois est raciste. Mais la dénonciation par l’extrême gauche des délocalisation des entreprises françaises chez les immigrés elle est encore tolérée. On comprend facilement que le jour ou on voudra faire sauter besancenot, il suffira d’appuyer sur le bouton raciste et hadopi fera le reste.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès