• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Ecométa Ecométa 10 juin 2009 10:02

@ Olivier

Vous dites que dans le film Home « le réalisateur utilise le futur, alors qu’il aurait tout aussi bien pu utiliser le présent »  ; c’est parfaitement exact !

« Le temps est dialectique » disait Plotin (III è siècle ap. J.- C). Autrement dit, la temporalité humaine, avec un passé qui permet d’expliquer le présent, un présent qui prépare l’avenir mais ne devrait jamais le justifier comme nous le faisons actuellement, et exclusivement ; cette temporalité humaine participe de l’intelligence humaine ! Le problème c’est que la temporalité humaine, donc l’intelligence humaine telle qu’elle devrait être, capable d’introspection afin de ne pas répéter sans cesse les mêmes erreurs ; cette intelligence simplement humaine est savamment, délibérément, même académiquement niée ! Ce qui domine c’est le temps du rationalisme technique et scientifique : le temps de la raison rationalo technoscientiste !  Comment réfléchir à la réalité, aux réalités quelles qu’elles soient, qui se passent uniquement au temps présent, si nous sommes toujours dans la prospective, dans la fuite en avant rationalo économico technoscientiste !

L’humanité, écrivait Gorge Bernard Shaw, serait depuis longtemps heureuse si tout le génie que les hommes mettent à réparer leurs bêtises, ils l’employaient à ne pas les commettre. Si seulement ceci était vrai et que nous réparions réellement nos erreurs ! Assez visiblement et le plus souvent les hommes persistent dans l’erreur et même dans l’horreur, à ce sujet et si nécessaire, l’histoire de l’humanité est là pour en témoigner, et, pas que l’histoire ancienne, même et surtout l’histoire la plus récente, qui, à quelques détails près, semble bien devoir se répéter !

@ Nycolas

« Il faudrait envisager carrément une nouvelle façon de vivre »

Totalement indépassable, c’est la logique qui fait la raison, qui, elle mêmes fait le savoir qui fait la culture et la société dans laquelle nous vivons ; à logique, raison, savoir et culture paranoïaques et schizophréniques : société forcément paranoïaque et schizophrénique !

Les difficultés auxquelles nous sommes confrontées, bien sûr celles environnementales, qui, visiblement intéressent beaucoup, mais surtout celles sociétales, politique, économique, sociale, même démocratique et républicaine, qui, visiblement, comme par fatalisme, intéressent beaucoup moins ; ces difficultés sont de nature bien plus fondamentales que ce que pensent les gens assez généralement ! En tout cas, beaucoup plus que ce que pensent ces dirigeants de toute sorte qui entendent nous diriger ! Comment pourrait-il en être autrement puisque logique dichotomique, en fait opposition culture / nature oblige, culture exclusivement scientifique s’entend, et même « scientiste » ; nous avons développé un savoir en totale négation de la « Nature » et des « états de nature », dont la nature humaine soi disant trop irrationnelle !

Epiphénoménologique dans ses approche (culture de la chose pour la chose), paroxysmique dans ses applications (nous forçons et abusons tout) ; tout simplement technoscientiste en diable, ce monde est savamment, délibérément et même académiquement malade : il souffre tout simplement de sa logique, de sa raison, de son savoir et de sa culture !

Une autre logique, une autre raison, un autre savoir et une autre culture ; tout ceci s’impose ! Une autre logique que cette logique dichotomique simpliste sans nul soute vieille résurgence de l’antédiluvienne lutte entre le bien et le mal, voire du plus récent manichéisme. Une autre raison que celle rationaliste paroxysme de rationalité et pus réellement rationalité. Un autre savoir que celui de l’exclusive scientiste. Une autre culture que celle de l’individualisme paroxysme d’individualité et plus réellement individualité !

Il n’y a que dans notre petite cervelle d’‘humain rationaliste, désireux de se rendre maître et possesseur de la « Nature » et des « états de nature » comme la nature humaine, que les choses s’opposent à l’antagonisme. Tout, pas une chose, pas un atome, pas une molécule, pas un système, pas un seul individu, rien, absolument rien n’existe par lui-même et pour lui-même : dans la réa lité tout participe, collabore et s’entretient ! Si au lieu de raisonner en termes d’opposition, et conformément à la réalité, nous raisonnions en termes de complémentarité : nul doute que tout serait radicalement différent !

Il serait temps de nous mettre en conformité avec les acquits intellectuels du 20 è siècle qui limite la connaissance, tant dans le domaine du raisonnement (théorème d’incomplétude de Gödel et Chaitin, théorème d’incertitude d’Heisenberg)) que dans celui de l’action (Théorème d’impossibilité d’Arrow). Temps également de nous mettre en conformité de savoir avec les conclusions hautement philosophiques de la physique quantique dont sont largement issus ces acquits intellectuels. Le monde physique, celui de l’univers, mais également celui métaphysique des humains, n’est pas composé d’éléments simples comme veut nous le faire croire le rationalisme classique, des éléments manipulables sans trop de conséquences ; ce monde, ces mondes, d’après la physique quantique, sont composés d’éléments en interaction complexe et dynamique : ils sont composés de systèmes et constituent des écosystèmes ou métasystèmes !

Je propose une logique « écosystémique », une raison « écologique », un savoir « écométasystémique », et une culture de l’écosociété !
http://metaecosystemie.blogspot.com


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès