• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


anuck 10 juin 2009 16:03

Il y a presque une année, le cardiologue Ameisen publiait un livre dans lequel il décrivait la sortie de son alcoolo-dépendance grâce à un vieux médicament génériqué utilisé par des malades atteints de sclérose en plaques. Ce médicament (lyorésal - molécule baclofène), à la base, combattait les douleurs de cette maladie.

L’hopital Villejuif à Paris (100 patients) et l’Hopital de Genève soignent cette dépendance avec un taux de réussite proche de 100%. Malheureusement l’AMM (autorisation de mise sur le marché) de ce médicament ne concerne que la sclérose en plaques et non l’alcoolo dépendance. Le laboratoire qui produit ce médicament ne veut pas entendre parler de refaire des tests pour qu’il soit enfin distribué à ces malades. Il en couterait entre 300 et 500’000 euros. Heureusement qu’il y a des généralistes qui acceptent d’en prescrire au vu de résultats plus que positifs. Cependant la grande majorité ne veut pas en entendre parler, incitant les malades à des cures, des post-cures, des traitements psychiatriques qui coutent à la communauté des fortunes et dont les résultat sont proches de 85% d’échec.

Depuis des mois, des malades et associations écrivent au ministère de la santé pour demander que l’on fasse très rapidement ces tests. A ce jour aucune réponse.

Entre la morbidité, les accidents routiers et au travail, les traitements, l’alcoolisme coute à la socièté presque deux milliards d’euros par année.

La maladie de l’alcoolo-dépendance, chaque jour, en France, tue 120 personnes.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès