• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


boddah boddah 11 juin 2009 10:39

@Fredon,

Je suis totalement d’accord avec vous ! Je ne veux cependant pas me faire révolutionnaire et mettre en cause le système capitaliste tout de suite, personne ne le ferai. Je vise le résultat puisque c’est urgent. Le capitalisme est un monstre vorace presque immortel. Attaquons-nous à lui et il nous mangera, et nous auront perdu un temps précieux pour sauver la planète. Alors que si nous prenons en compte les défauts du capitalisme, nous pouvons l’amener à s’autodétruire ou à changer. Je m’explique, le libéralisme s’adapte à tout et trouve des marchés dans toutes les niches, le capitalisme n’aime pas les espaces vides, il les combles aussitôt. Par exemple, les gens deviennent écolos, le libéralisme leur propose plein de nouveaux produits. Bien sur la consommation effrénée, donc la croissance sans but sont le vrai problème à notre gaspillage. Parce que nous sommes écolo, les entreprises le deviennent pour gagner de nouveau marchés. Ainsi si les forets primaires deviennent plus importantes à nos yeux, les entreprises s’y adapteront... Ainsi je pense qu’il faut agir vite pour la planète, et même si la réponse ne va pas sans changer notre système économique, nous n’arriveront à rien en tentant d’abors la révolution. Ne mettons pas la charrue avant les boeufs, les agriculteurs ne sont pas mauvais, les pêcheurs non plus, c’est la société qui doit leur montrer qu’après la quantité, maintenant nous voulons de la qualité...
PS : je ne parle pas de social dans mon article parce que l’environement est le vecteur principal du bien être social...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès