• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Daerel Daerel 21 juin 2009 07:35

@ ambre

Le reportage de France 3 ne mentionne aucune durée pour ce chiffre et la journaliste emploie le conditionnel, ce qui en journalisme consiste à dire : « ON a entendu ce chiffre, mais on n’en sait rien ». Quand on sait que pendant un moment sur l’Islam, les journalistes de la télévision ont accepté les chiffres que la communauté musulmane leur donnait sans vérifier, on peut sourire.

Quant aux évangéliques, non, on ne les oublie pas. Ils convertissent en masse. Leur message de foi est aussi simpliste que celui de la foi musulmane : là, où le musulman dit « Il faut obéiir à dieu tel que le prescrit le Coran » ce qui est rassurant pour beaucoup car une voie est dessinée sans avoir à trop réfléchir, l’évangélique dit : « Sentez dieu en vous et chantez ! ». L’un se base sur une règle à suivre, l’autre se base sur les émotions.

Au vu de l’ire des institutions musulmanes dans les pays musulmans contre les évangéliques (pasteurs expulsés, interdiction de certaines associations évangéliques, arrestation de membres d’ONG évangéliques pour prosélytisme), je vous assure que la foi qui convertit le plus sur Terre en ce moment est la foi chrétienne à tendance évangélique... et c’est terrifiant à mon sens quand on voit que l’évangélisme et son pendant catholique charismatique réalise en Amérique du sud où le formidable travail social des prêtres de la Théologie de la libération est remplacée par les sambas et « guérisons » évangéliques/charismatiques.

A chaque pays sa régression obscurantiste. Il se trouve qu’en France, c’est une certaine vision de l’Islam. En Amérique latine, c’est ce mouvment charismatique/évangélique.

Mais là, on quitte le sujet qui est très anecdotique. A quand une véritable enquête sur les mouvements religieux dans le monde.

Quant à la conversion, je vais vous avouer que j’ai vu des gens amoureux se convertir pour éviter que la femme qu’ils voulaient épouser n’ait pas de soucis avec sa famille. Après, le converti se comportait comme avant et croyait plus au PSG qu’en Allah. Donc, les conversions musulmanes qui demandent peu d’efforts et peu d’études, je m’en méfie. Surtout qu’aucune statistique réelle n’existe, on a juste des approximations données par des associations musulmanes.

Ce qu’il y a de bien avec le catholicisme, c’est son travers administratif. On sait exactement le nombre de baptêmes adultes (et donc conversion) et le nombre d’apostasies. La paperasse, rien de plus vrai. Pour l’Islam, on nage en plein flou volontairement entretenu par tout le monde soit pour stigmatiser l’Islam comme ennemi de l’intérieur qui vole les enfants du pays (tendance raciste comme la journaliste italienne) soit pour montrer que c’est une force en marche (tendance islamophile). Au final, un seul mort : la vérité objective.

La vérité objective est la suivante : on n’a aucune preuve de ces chiffres. Et les donner est malsain car ça donne du grain à moudre à des lobbys par forcèment sympathiques.

Vous pourriez me rétorquer qu’il en va de même pour les mouvements Born again autrement appelés évangéliques et vous auriez raison. Je ne connais que les chiffres latino-américains car j’ai étudié la parfaite orchestration de la mise à mort du mouvement de la théologie de la libération par Jean-Paul II et les Etats-Unis. Pour la France, aucune étude sérieuse n’existe (tout comme pour l’Islam). Islam comme évangélisme aime le flou artistique qui leur permette d’avancer de stas de choses les arrangeant sans avoir à les justifier. En cela, ils suivent le dogme médiatique actuel : le premier qui parle a raison, même si rien n’est prouvable.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès