• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


GRL GRL 14 juillet 2009 21:08

Tres difficile aujourd’hui de débattre à propos de l’avenir des gouvernements africains , et de leurs peuples respectifs.

Se prendre en main ....

Se prendre en main signifierait avoir les bras et les jambes libres , or les gouvernements africains n’ont pas les mains libres . Ce continent est un reservoir de richesses et si les mains qui tiennent l’Afrique changent au cours de l’histoire , celle ci n’est pas laissée un instant libre de ses mouvements. On lui a savament construit une situation d’ultra dépendance , on a humilié ses gens durant des générations , on y a déclenché des guerres , vendu des armes , encouragés tour à tour l’une et l’autre partie des conflits , on y a mis en place les fameux présidents voyous , qui n’auraient pu etre ces voyous là si ils ne furent aidés par de plus grands voyous encore. Quelles sont les forces des africains eux même pour pouvoir prétendre au respect de décisions qu’ils prendraient eux même au nom de l’autodetermination ?

Non pas qu’ils n’y ait de gens sur le continent , qui ne tentent ou ne désirent le changement , qui n’aient eux aussi cette vue d’ensemble qu’on aurait tendance à se croire seuls détenteurs , non , mais enfin dès lors qu’un avis diverge , il est tout simplement écrasé.

Quel esprit peut alors rêver d’une autodétermination d’une l’Afrique , pour qui on aménage plans de soutient d’un coté et dette de l’autre ? Cette dette double en malhonneteté le pillage des ressources du continent et l’on veille bien à se déculpabiliser de toute malversation en payant les mains noires pour .... anciennement capturer et vendre les esclaves , et actuellement creuser les mines , couper les arbres des forets primaires , ou pire faire la guerre à son frere de sang . Lors du processus de décolonisation , l’établissement de la françafrique a tout d’abord consisté à remplacer des gouvernant blancs au sevice de la France , par des gouvernants noirs au service de la même France ... Partant de là dès lors qu’on parle de Bongo , de Déby et de bien d’autres , on ne parle en aucun cas d’autodétermination , et ce qu’il reste des décolonisations successives , ce sont des matieres premieres à des prix qui ne sont pas le dixieme de celui d’un marché honnete . Ca oui , l’occident est parti . Doublez d’ailleurs ceci par la venu de la Chine et l’on tue dans l’oeuf tout espoir de changement pour les peuples africains . Triplez celà de la dette ( comme si on leur devait quoi que ce soit en plus ) et l’on voit bien que ces gens , tous ces gens sont tout simplement tenus .

Mais les dégats sont en réalité encore plus grands dans les esprits , oui , dans les esprits . Car depuis tant de générations d’exploitations humaines et matérielles massives , comment imaginez vous que l’on puisse s’éduquer dans une dynamique d’espoir en plus de ne rien avoir à bouffer si je puis dire ? C’est tout bonnement impossible. Le chemin de l’esperence passe alors par les méandres d’une inferiorité vécue comme intrinseque à l’etre , voir atavique , vécue et ecrite comme transgénerationnelle , vécue comme quelque chose dont l’etre africain ne peut se dégager . La corruption en est d’autant plus facile .

Pour finir je vous revoie à deux travaux , d’abord ceux de François Xiavier Vershave pour ce qui est du sens profond de la françafrique , et bien sur au film Bamako qu’on ne présente plus ,et qui décrit cet etat moral si profond et particulier , entourant toute tentative de reflexion et d’action constructives autour du devenir des peuples lorsque l’on parle d’Afrique .

Merci à vous
GRL


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès