• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Triagle (---.---.216.58) 23 janvier 2006 18:35

A l’aube de mes 80 printemps, las de les compter, je me souviens d’expériences faites par mes comptemporains, les inondations de village au dessus du niveau des mers, l’eau venait du ciel en torrent rapide. Il y avait aussi ces éboulements, ces glissement de terrain, des écarts de température incroyables du jour au lendemain, quelques tsunamis et de gigantesques cyclones dévastateurs : le monde de demain ne nous faisez pas peur, il nous impressionnait. Nous aurions pu évitez le déluge.

Je me souviens de la télévision 4G, de l’internet, du Web X10 . Je voulais être un artiste numérique, je n’étais qu’un opérateur PAO, je pouvais prévoir l’avénement de ces nouvelles communautés d’êtres, de ceux que vous connaissez tous aujourd’hui sous le nom d’Elfons, de Chimèrides ou encore de ceux créés par les anciens, ceux qui ressemblent à vos parents et à qui, il manque toujours quelque chose, mais oui, les « Sosiques ».

Je me rappelle de tous ces films, de tous ces jeux emplit de contes et de légendes, ils sont devenus une réalité : les arbres ont des cœurs à sève qui nous donne cette hydrasuble, le seul truc à boire. L’eau n’existe plus qu’artificiellement. Séparation de l’ozone liquide avec les gaz invertis résultat d’une fusion par je ne sais plus quelle invention de nos courses à l’énergie.

Au coeur des ruines de mégapoles, bons nombres d’espèces de gnomes et d’ orks bataillent pour un nouvel équilibre « naturel ». Pour manger, nous n’avons plus que 4 variétés de pommes sans pépins dont une ne donne que l’hiver. Ce qui nous apportent suffisamment de vitamines et d’acides gras essentiels pour nous permettre de survivre 3 à 4 jours avec 1 seule. Il ne reste que 3 sortes d’insectes, dont 2 seraient mortelles si nous n’avions pas cette pomme n°3 avec au mieux peut être le goût des bananes roses NH2-137.

Pourtant à l’époque, j’en avais marre des « nouveautés » et des « innovations » mais nous voulions tous du changement. Nous l’avons tous vu, progressivement, s’insinuant dans les méandres de nos structures modernes, plus de choix possibles : la célérité, l’éternité, la suprématie. Nous voulions devenir plus fort que nos propres dieux. Aujourd’hui , il fait 30 degrés juste un été de 3 semaines, le reste du temps, il pleut des scories et des cendres, nous nous cachons dans les tunnels et les anciennes galeries, heureusement que les « gens de la Lune » donnent encore quelques soins aux vieux « premium » comme ils disent. Si seulemnt nous avions pu procréer mais vu le nombre de vaccins contre les virobactériales que nous nous sommes injectés par voie pénienne, sans eau, il fallait bien que cela serve encore à quelques choses.

Je pars enfin libéré de n’ avoir pas agit, ne faites pas comme moi...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès